20 / 20
23/09/09
Karma
WINGER
 
Un album peut-il mériter la note suprême ?
Oui, c'est mon avis et je le partage pour ce nouveau WINGER !
Allez, replongeons maintenant dans les années 80' pour se rappeler que nous avons affaire ici à un des meilleurs groupes de cette époque.
C'est en 1987 que l'aventure démarre pour Kip WINGER, chanteur bassiste et Reb BEACH, guitariste, tous les deux passés chez ALICE COOPER, tout comme Paul TAYLOR, guitariste et claviériste.
Rod MORGENSTEIN, batteur chez DIXIE DREGS (un gage de compétences) complétera le line-up.
Ces 4 musiciens vont sortir en 1988 un premier album épatant et un second qui l'est tout autant en 1990 (In The Heart Of The Young), produit par le génial Beau HILL.
Deux "must" (à déguster encore aujourd'hui) dans un style Hard-US au sommet des charts avec des groupes comme RATT, WARRANT, WHITE LION, WHITESNAKE, FIREHOUSE, POISON, EXTREME, CINDERELLA, KISS, MR BIG, AEROSMITH, VAN HALEN etc.
Bref, l'âge d'or de ce courant majeur du Hard-Rock !
Après ces deux premiers chefs d'oeuvre, WINGER sort Pull en 1993, et deux changements, le line-up avec le départ de Paul TAYLOR, et l'orientation musicale plus "heavy" seront fatals au groupe.
Ecoutez tout de même cet album, en effet plus puissant, dont je retiens l'extraordinaire Spell I'm Under.
Après la tournée Pull, le groupe split et chacun part s'occuper de ses diverses histoires musicales.
Kip WINGER se lance dans sa carrière solo et jusqu'ici, ce ne sont que succès et albums passionnants !
Reb BEACH retrouve ALICE COOPER, rejoint DOKKEN, forme THE MOB et est maintenant guitariste de WHITESNAKE.
Nous retrouvons Rod, également professeur dans le RUDESS / MORGENSTEIN.
Je résume bien évidemment !
En 2001, les musiciens de WINGER se retrouvent pour enregistrer un titre (On The Inside) pour le Best Of de 2001 et partent en tournée en 2002.
En 2006, le groupe nous propose un nouvel opus, intitulé IV que j'ai survolé.
Et voilà que le divin Karma déboule sur ma platine et allie tout ce que WINGER sait faire de mieux, allier la puissance de Pull et IV en rajoutant les mélodies des deux premiers albums et des "solos" de Kip.
Tout est énorme ici, du son au mixage en passant par l'écriture (chansons qui vont directement à l'essentiel et donc dans l'ensemble courtes (5 sur 10)), un slow bluesy (After All This Time (6 minutes)) à faire pleurer dans les chaumières suivi en fin d'album par un Witness (7 minutes) somptueux au dantesque final de guitares !
Supernova (6 minutes) nous entraine sur les pas de LED ZEPPLIN...
Reb BEACH met encore en évidence ses qualités de musiciens et prouve qu'il est toujours au sommet de son art.
John ROTH, le deuxième guitariste n'est pas en reste !
Et notre Rod MORGENSTEIN est au top !
Kip n'a pas oublié sa basse au mixage et certains titres flirtent avec le style stoner...
Ca dépote mais les mélodies enveloppent tout cela, les solos de guitares sont superbes, Kip chante comme un Dieu et les refrains vous attrapent le cerveau.
La production est énorme et WINGER s'ancre dans les années 2000 avec un album moderne, racé et mélodique.
Que demander de plus ?
Rémifm
Date de publication : mercredi 23 septembre 2009