15 / 20
02/04/15
Upon the hill
SHUFFLE
 
Upon The Hill est le premier album de SHUFFLE, quatuor originaire du Mans, formé en 2009 par Jordan (chant – guitares), Sullivane (claviers – chœurs), Jonathan (basse – chœurs) et Alex (batterie – percussions).
Après un EP, Desert Burst, et de nombreuses scènes, leurs 10 nouvelles compositions s’agrippent effectivement à un courant Rock, au sens large du terme, ancré dans la période 70’s – 90’s. Héritage anglo-saxon que revendique le groupe, citant les influences de DEEP PURPLE à PORCUPINE TREE, mais aussi DEFTONES, FOO FIGHTERS, INCUBUS…, pour ne citer que ceux-ci. Point de plagiat ici, mais des influences, qui certes biberonées goulument, sont plutôt bien digérées, à travers un effort d’écriture personnelle et une interprétation technique de qualité. La motivation et le sérieux perlent tout au long de ces 43 minutes, servies par un son correct (toutefois, la batterie me semble parfois quelque peu mixée en retrait).
Tomorrow’s Relics (au trouble final) et Mr Broom ouvrent l’album avec dynamisme et agitation, mêlant Rock alternatif, Fusion, Metal, flirtant avec des atmosphères typées progressives. Le chant clair de Jordan, aux intonations Pop Rock, contraste quelque peu avec l’agitation de la rythmique et la nervosité des guitares. Les claviers, aux sons vintage, restent somme toute discrets. Les mélodies sont accrocheuses. No Time, plus linéaire, où s’active une basse tendue, possède une turbulence plus ou moins Noise Rock… Avec son phrasé Rap et ses grosses guitares, Withdrawal peut rappeler RAGE AGAINST THE MACHINE, par exemple, autre influence citée par le groupe. Puis les 4 compositions suivantes glissent vers des ambiances un brin atmosphériques, à l’esthétisme d’un ANATHEMA, sans cependant s’envelopper de mouvements symphoniques. Nobody Cares monte en tension et en émotion, avec sa mélodie, son chant clair et habité, ses guitares lumineuses et ses nappes de claviers sur le final. Better For Both est une "ballade popisante", accompagnée d’une guitare acoustique, ponctuée par l’apparition d’une guitare électrique et des sons de violons, ainsi qu’une courte et agréable manifestation d’un chant féminin sur la toute fin du titre. Schizophrenic Maze, avec son ambiance arabisante, enchaîne les contrastes sonores, s’envole avec une superbe mélodie. Is It Real ? suit le même schéma. Northern Lights, instrumental, est calme et concis. Le bien nommé Crazy, typé Rock Metal, peut rappeler quant à lui les RED HOT CHILI PEPPERS. Il clôt ce premier album, avec une ligne de chant plus agressive, tranchant avec un final atmosphérique.
Si Upon The Hill, premier album je le répète, est assurément une belle réussite, manifestant un enthousiasme frais et communicatif, il me semble que l’ensemble des compositions manque quelque peu de cohésion, d’homogénéité sur la longueur, laissant planer le sentiment que le groupe cherche encore sensiblement sa propre voie. Reste que SHUFFLE est à suivre, et de près !

Vidéo Tomorrow's Relics : cliquez ici
Ben
Date de publication : jeudi 2 avril 2015