15 / 20
27/08/15
Farm machine
STEVE'N'SEAGULLS
 
Ne vous laissez pas prendre, les 5 trappeurs bambocheurs, posant fièrement pour la postérité, ne viennent pas d’une ferme du fin fond du Saskatchewan (pour le poney, je ne sais pas…). Non, les 5 musiciens de STEVE’N’SEAGULLS (Remmel, Puittonen, Pukki Kaakinen, Hiltumen et Herman) viennent d’Europe du Nord, de Finlande. Et non, ils ne jouent pas du Metal. Mais s’ingénient, avec sérieux et confiance, à pasticher des reprises de… Metal, Hard Rock… Si les paroles et les mélodies restent fidèles aux originaux, l’originalité des 12 covers (Grand Opening étant une courte intro) de Farm Machine se trouve dans le style musical adopté : un Folk Country teinté de Blues Rock. Banjo, mandoline, accordéon, contrebasse et batterie (plus une guitare sur scène), mais aussi des bruitages issus d’outils agricoles (enclume, tracteur…), font partie de la panoplie (en plus de la garde-robe) instrumentale du groupe. 2 musiciens se partagent le chant. Et ma foi, l’ensemble fonctionne plutôt bien, ludique, souriant et frais. Et surtout dynamique. En été ou dans la neige, en plein champ, sur un plateau de télévision ou sur scène, leurs reprises (des 70’s à nos jours) ont fait le tour du monde et ont été vues un nombre impressionnant de fois via Youtube. La quantité de concerts à venir est aussi étourdissante, au Canada, en Allemagne, en Angleterre… (mais… je n’ai pas vu de dates en France). La gloire !
Plutôt que de vous dresser un catalogue indigeste de comparaisons pointilleuses entre versions originales et reprises, qui de toute façon ne serviraient pas à grand-chose dans le cas présent, voici quelques reprises que j’ai trouvé réussies et sympathiques : Thunderstruck et son banjo speedé (cliquez ici) et You shook Me All Night Long (cliquez ici) de AC/DC. The Trooper (cliquez ici) et Run To The Hills (cliquez ici) de IRON MAIDEN. Over The Hills And Far Away (cliquez ici) de Gary MOORE (après celle réussie aussi par leurs compatriotes de NIGHTWISH). Les sons de flûtes et le petit clin d'oeil à ANATHEMA sont un délice. Ainsi que Ich Will (cliquez ici) de RAMMSTEIN. L’accordéon me ramène à Moskau et le court passage de Sirtaki est bien vu.
Mais aussi, avec plus ou moins de bonheur, du moins à mes oreilles : Black Dog (LED ZEPPELIN), Paradise City (GUNS N’ROSES), Nothing Else Matters et Seek And Destroy (METALLICA), Holy Diver (DIO) et Cemetery Gates (PANTERA). D’autres reprises (LADY GAGA…), qui ne figurent pas sur l’album, peuvent être visionnées sur Youtube.
Voilà en tout cas un album « funlandais » (ou « funnois au choix) qui transpire la bonne humeur, le savoir-faire et une certaine… dose de culot ! Après la musique de chambre, STEVE’N’SEAGULLS vient d’inventer la musique… de ferme.

Ben
Date de publication : jeudi 27 août 2015