14 / 20
30/11/18
Aethra
GOROD
 
GOROD, originaire de Bordeaux, existe depuis 1997 sous le nom de GORGASM. Il change de nom en 2006 car déjà porté par un groupe américain. Sa discographie est déjà bien fournie :

2002 : CD Promo
2004 : Neurotripsicks (Willowtip Records)
2006 : Leading Vision (Willowtip Records)
2009 : Process of a New Decline (Willowtip Records)
2011 : Transcendence (EP)
2012 : A Perfect Absolution (Listenable Records)
2015 : A Maze of Recycled Creeds (Listenable Records)
2017 : Kiss The Freak (EP) (Gorod Self Released)
2018 : Æthra (Overpowered Records)

Le disque A Maze of Recycled Creeds ayant recueilli de bonnes critiques, il me tardait d’écouter leur nouvelle œuvre Æthra sortie chez Overpowered Records, Dooweet Agency. GOROD ne propose pas un death metal basique old school, loin de là. Wolfsmond en ouverture me fait découvrir un groupe qui aime la technique notamment sur les parties de basse qui accompagnent une batterie assez complexe. De même, le riff possède une structure alambiquée, pas immédiate. Les guitares restent très mélodiques et évoquent parfois IRON MAIDEN (Bekhten’s Curse). De la variété au niveau du chant extrême mais pas brutal ni très guttural, parfois clair et lointain. Beaucoup de break caractérisent leur musique avec de beaux passages atmosphériques comme sur le morceau titre. A l’écoute de The Sentry, Je peux même rajouter le terme de progressif car ce morceau comporte de nombreux changements de rythme, des breaks et des parties ultra techniques. GOROD dégage également un certain groove grâce à cette basse occupant une place importante.

Æthra est un disque de death metal moderne qui possède de vrais atouts techniques, progressifs et atmosphériques. Néanmoins, je regrette l’absence de composition dont l’association couplet refrain serait plus accessible. Intéressant mais destiné à un public avisé

Aethra : cliquez ici
NOCTUS
Date de publication : vendredi 30 novembre 2018