15 / 20
04/01/19
Nm1
NATURE MORTE
 
Depuis sa formation en 2015, le trio parisien NATURE MORTE n'avait commis qu'une démo comprenant un seul titre en 2016. Deux ans plus tard, ce premier album se veut proportionnellement tout aussi lapidaire avec ses quatre titres seulement et sa durée de 35 minutes qui rappellent celles des vinyles ; à cet égard, on ne remerciera jamais assez les groupes qui, tel NATURE MORTE, ne se sentent pas obligés de bourrer leurs albums jusqu'à la gueule, avec trop souvent une bonne dose de remplissage et une lassitude qui s'installe à l'écoute.

Dans le cas de figure présent, il ne faut pas plus de temps et de compositions à NATURE MORTE pour exposer on ne peut plus clairement son projet artistique. Vraisemblablement, NATURE MORTE plonge ses racines dans un Black Metal à la fois féroce, tourmenté et fougueux, mais se donne pour horizon de dépasser les préceptes souvent un brin limitatifs du genre. Certes, nous retrouvons ici des éléments ô combien caractéristiques du Black Metal, avec en premier lieu, un chant aigre, aboyé, renvoyé à l'arrière-plan par le mixage. Pareillement, quand le batteur accélère, il ne donne pas dans la demi-mesure et développe un jeu frénétique et volumineux, qui contraste avec des parties plus mesurées quant au tempo et plus dépouillées.

La différenciation réside essentiellement dans les structures et les ambiances d'une part, dans le son des guitares d'autre part. Commençons par ce dernier élément. Si certains passages comprennent des riffs bourdonnants, la majorité des interventions se fait en mode autrement plus clair, distinct et mélodique. Précisons immédiatement qu'il s'agit de mélodies très simples, presque flottantes et désincarnées, assurément hypnotique : donc rien d'enjôleur à attendre de ce côté. En rythmique, la guitare demeure mélodique mais crée une sorte de mur, un peu comme une version acide du Rock Shoegaze.
Afin de mettre en valeur ces éléments, NATURE MORTE opte pour des morceaux longs qui permettent une multiplicité des tempos, des rythmes et des ambiances. Pour ce qui est de celles-ci, si l'instabilité psychique des interprètes n'est jamais bien loin, elle s'exprime de manière ouvertement agressive (ah, ces vocaux maladifs !) ou préfère opter pour des flottements dégageant une mélancolie morbide.

En somme, il en va de la musique de NATURE MORTE comme de son logo : il est aussi illisible et cryptique de tout bon logo de Black Metal qui se respecte mais il se distingue par un choix esthétique pourtant radicalement différent. Même la photographie de la pochette (une végétation tropicale luxuriante) entre en contradiction avec le nom du groupe et semble démontrer la soif de défis de la formation.

Vidéo de Through The Perfection Of Your Nothing cliquez ici
Alain
Date de publication : vendredi 4 janvier 2019