17 / 20
10/10/20
Raider
RAIDER
 
Nouveau groupe sur la planète « Retro 80’s » RAIDER risque de plaire à la partie d’entre vous qui vénérez le Hard Rock mélodique tel qu’il se pratiquait à la mi 80’s en Angleterre et aux États Unis !
D’ailleurs les plus observateurs ont remarqué la ressemblance du logo du groupe avec celui de WINGER !

Attention à ne pas confondre avec les deux autres groupes anglais des 80’s qui jouent du Heavy Métal !

Sans aucun ordre particulier si vous aimez les sonorités BON JOVI, HEAVY PETTIN, DANGER DANGER ou SKID ROW écoutez vite ce CD !

Tokyo qui ouvre le bal, aurait pu figurer au côté de Runaway ou In And Out Of Love sur un album de BON JOVI ! Superbe dans le simple et efficace ! Un titre qui s’écoute et se ré écoute sans se forcer ! Le chant est vraiment fait pour ce style et Mike PLATT aurait pu concurrencer bon nombre de chanteurs dans ce style à l'époque ! Seul reproche sur ce titre, le passage ambiant au milieu qui casse l’énergie et qui est trop long, c’est dommage.
Boys Will Be Boys est beaucoup plus rentre dedans et pour moi le meilleur des titres ! L’influence de HEAVEN’S EDGE est très présente tout comme des mélodies que n’aurait boudé un SKID ROW de la grande époque. Imparable !
Going Down, plus saccadé et mid-tempo, n’en reste pas moins un excellent titre inspiré, plein de groove et de mélodies (propre à WINGER ou HEAVEN’S EDGE sur certains de leurs titres). Très bon aussi !
Begging For More termine la première partie de cet EP sur une touche mélodique, typiquement 80’s, où l’ombre de BON JOVI plane également. Mais le groupe ayant une bonne vision de la mélodie, ce titre, tout en étant en dessous des trois premiers, reste très sympathique. Une version un peu plus musclée aurait sûrement donnée plus de pertinence.
Deux autres titres suivent en mode « Bonus » sans que je n’en connaisse l’explication ; Give It All You Got et Changes. Bien mais sans plus.
La production est effectivement un peu en dessous, tout comme la qualité des titres, qui resteront néanmoins proches de Begging For More. Pas indispensables et du coup cela enlève l’impact des 3 premiers titres, dommage.

Conclusion, une belle démo améliorée qui vous permet de revivre des tranches de 80’s avec de très bons musiciens et un excellent chanteur, typique de l’école anglaise de cette période !

J’attends un album pour mieux juger du vrai potentiel du groupe pour sortir du lot !

Tokyo : cliquez ici

Raskal
Date de publication : samedi 10 octobre 2020