18 / 20
18/01/2021
American amadeus
JOHN DIVA & ROCKETS OF LOVE
 
Il y a deux ans John DIVA & THE ROCKETS OF LOVE débarquaient de leur Allemagne natale et nous proposaient un glam rock/"hair"métal festif. Les voilà de retour pour un nouveau périple dans les années quatre vingt en compagnie des MÖTLEY CRÜE, VAN HALEN, BON JOVI, GUNS' N ROSES et tant d'autres. Un peu à la manière de STEEL PANTHER, ces musiciens s'accaparent tous les stéréotypes de ces années glorieuses. Certains trouveront peut-être trop de "clichés"... Pour ma part, j'aime cet univers nostalgique de démesure, de fête, de plaisir partagé. Ils assument pleinement ce rôle d'amuseurs et de transmission de leur passion pour leurs idoles de leur jeunesse. Le look cheveux permanentés, l'extravagance mais aussi cet humour, cette auto dérision est constante. Les clips sont remplis de clins d'œil, d'ironie, de jovialité, d'une certaine folie, le but étant de véhiculer de la bonne humeur. Divertir est leur première intention. Attention les musiciens sont excellents, tout est parfaitement réglé, comme je dis : ça tient la route ! Les mélodies et les refrains sont bien amenés et inspirés. L'enregistrement, la production, le mixage de Michael VOSS (MAD MAX, PHANTOM V, WOLFPAKK, MICHAEL SCHENKER) sont parfaits. Pour vous donner une idée regardez la vidéo American Amadeus. Un clip un peu déjanté, des scènes pleines d'humour qui me rappellent celles de David LEE ROTH. La composition est réjouissante, épique et grandiloquente. Cette incursion et ce break classique viennent chercher l'inspiration chez QUEEN. En plus de la musique elle-même hyper mémorisable, les images me donnent un large sourire. L'autre single Drip Drip Drip Baby ressemble à du STEEL PANTHER (le clip surtout), un glam rock léger hyper agréable à la POISON. Nos allemands ont un sens de la composition entraînante et festive comme ce Voodoo Sex And Vampires un peu à la KISSIN' DYNAMITE. Tiens tiens, je lis que ce titre a été co-écrit avec Hannes BRAUN… En tout cas, il y a de l'idée, de l'originalité avec ce petit break et ce solo de banjo ! Avec Soldier Of Love, c'est une plongée directe dans le monde du "hair" métal, des DOKKEN ou FIREHOUSE. L'énergie et le rythme effréné de Bling Bling Marylin et son refrain sémillant sont contagieux. Le Glam revient en force avec Champagne On Mars qui est une chanson à part. Elle emprunte des chemins à la SLADE. Le rythmé Weekend Of A Lifetime est influencé par le Hard rock américain d'un VAN HALEN ou d'un AEROSMITH. La superbe "power" ballade Karmageddon a de fortes couleurs de DEF LEPPARD rien que par le titre (Armageddon It) et de par ses harmonies vocales. Un esprit rock'n'roll et un refrain à la RECKLESS LOVE viennent enjoliver un très bon Wasted (In Babylon) encore co-écrit avec Hannes BRAUN. Des accents pop et des sonorités à la DEF LEPPARD ressortent de Movin' Back To Paradise. Une excellente composition bien mélodique et orientée AOR qui confirme l'habileté à composer du groupe. Le mid-tempo This is Rock'N'Roll est de nouveau bien mélodique. Si comme moi vous êtes un inconditionnel des ballades à la EXTREME, BON JOVI, WARRANT ce 2 Hearts légèrement country va vous plaire. À noter que la version numérique contient trois bonus. Le premier titre Star Of Rock est plus fouillé et assez Hard-US bien FM. Le second Blonde Black Red Brunette est très entraînant et il se rapproche d'un DAMN YANKEES et d'un AUTOGRAPH. Le dernier titre est une version instrumentale et ré orchestrée de American Amadeus. Un album très réussi qui remplit pleinement son contrat d'énergie, de "fun" et de plaisir à partager. JOHN DIVA & ROCKETS OF LOVE vont vous amener le soleil et la bonne humeur.
Rien que pour cela je leur dis un grand merci !

JOHN DIVA & ROCKETS OF LOVE :

John DIVA : Chant,
Snake ROCKET : Guitare,
J.J. LOVE : Guitare,
Remmie MARTIN : Basse,
Lee STINGRAY Jr. : Batterie.

American Amadeus : cliquez ici

Bling Bling Marylin : cliquez ici

Drip Drip Baby : cliquez ici

Chronique de JOHN DIVA AND THE ROCKETS OF LOVE : Mama Said Rock Is Dead : cliquez ici
Laudrome26
Date de publication : lundi 18 janvier 2021