Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
MISTY ROUTE - Without a trace

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du groupe
11titre(s) - 54minute(s)

Site(s) Internet : 
MISTY ROUTE BANDCAMP
MISTY ROUTE FACEBOOK
MISTY ROUTE YOUTUBE
MISTY ROUTE INSTAGRAM

Label(s) :
Auto Production
 (18/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 09/08/2022
Une main de fer dans un gant de velours
Vous aviez raté ça ? Rassurez-vous, tous les magazines, fanzines et webzines français l’avaient raté aussi… jusqu’à aujourd’hui ! (Heureusement que nous sommes là – héhé !)

Tout a commencé au lendemain de Noël 2021 lorsque Without A Trace a été mis en ligne sur Bandcamp par MISTY ROUTE. C’est le problème avec l’underground, il n’y a pas un attaché de presse qui t’envoie cinq mails par semaine pendant trois mois pour t’annoncer l’arrivée d’un album. Le processus de promo est beaucoup plus hasardeux : il me faut attendre août suivant pour qu’un pote journaliste (salut Ioannis !) file mon contact au chanteur et que ce dernier m’envoie timidement un lien de téléchargement avec un message d’accompagnement emprunt de la plus haute modestie : « J’aimerais que vous écoutiez notre premier album et que vous nous en fassiez un retour constructif. »
Vous en pensez quoi ? Je vais le faire ? Ben, oui !

Pendant que l’album se télécharge, je mate la pochette : jolie, très artistique, dépouillée, assez intellectuelle, un peu froide, mystérieuse... Cela ouvre déjà de multiples horizons sur ce que je m’apprête à écouter.

Zou ! je lance l’album. Une petite Intro sur un fond de synthé angoissant avec un joli son de basse et quelques notes de guitare cristalline, puis Faceless déboule avec son riff syncopé, une voix dramatiquement très expressive et une rythmique réglée au quart de poil. Le morceau monte comme un hit d’A PERFECT CIRCLE et puis le riff vire presque au thrash, l’ambiance incroyable passe par des phases prog psychédéliques splendides, avec parfois un petit air de MARILLION époque Fugazzi… Quel est cet OVNI ? Je vous le dis comme je me le suis pris dans la tête : médusé dès le premier titre !

Au second morceau - Sweet Revenge - je crois halluciner, j’ai l’impression qu’ils ont invité James HETFIELD au micro, sauf qu’il n’aurait pas si bien chanté depuis des années. C’est du pure délire, comme écouter une version prog de METALLICA avec la basse bien mixée (pour une fois) et des riffs en béton qui arrivent juste quand j’en ai besoin. Morceau magistral avec une architecture soignée. C’est clair, j’en redemande !

Et croyez-moi, je vais être servi. Without A Trace, c’est quasiment une heure de plaisir parsemé de petits bijoux.

To The Last Breath alterne un gros riff heavy avec des passages doux et mélodiques. En bonus, il y a ce break tranquille à la mi-temps d’où émerge un bon riffage et du martelage de basse bien jouissif.
Petit bémol de mon point de vue, The Stage, bien que bon est un peu trop similaire dans sa construction à son prédécesseur. En revanche, Ride Alone marque une appréciable rupture, commençant comme un mid-tempo très mélodique façon rock de la Côte Ouest et se réveillant par un superbe final instrumental orné d’un solide solo de guitare.
Sur For You, je me laisse une nouvelle fois embarquer par une excellente mélodie, une splendide ligne de basse et puis de nouveau un riff qui monte en puissance, un gué plus calme et de nouveau un final instrumental puissant et mélodique façon main de fer dans un gant de velours.
Je regrette un peu la présence à ce moment de Lost In A Fairy Tale qui laisse un peu retomber la sauce. Ceci étant dit, il y a deux manières d’apprécier cette chanson : je peux aussi la ressentir comme la ballade catchy qui sert de contrepoint aux titres qui l’entourent – tout dépend de l’état d’esprit. Dans l’absolu, c’est un titre qui reste bien ficelé.
Quoi qu’il en soit, je me sens beaucoup plus dans mon élément avec Till Dawn clairement plus punchy. À noter que le chant de Lefteris reste mesuré, sans brutalité, mais avec une violence souvent contenue que je sens poindre dans les intentions – quel comédien !
Un cran encore au-dessus, MISTY ROUTE lâche de la vapeur pour Compass. Les intelligentes paroles existentialistes offrent un contraste important avec un riff incisif, lui-même soutenu par une excellente section rythmique. Un de mes titres préféré.
Pour clôturer l’album, le groupe choisit la splendide composition, Odyssey. Fidèle à tout ce que je viens d’entendre, ce titre condense à lui seul tout le potentiel du groupe : un démarrage à haute teneur mélodique, un riff costaud, un chant chargé d’émotions différentes, des variations d’ambiance bien senties, un break étonnant à la flûte qui conduit à un final épique d’inspiration moyenâgeuse, clôturé par une reprise du riff sur les mesures finales. Excellente conclusion !

Huit mois après sa sortie, je découvre donc Without A Trace et c’est obligatoire, je rattrape l’oubli par une chronique nécessairement publiée dans la rubrique Futures Stars de Metal Integral car il n’est jamais trop tard ! Amoureux de TOOL, de METALLICA, d’alt metal, de croisements intelligents entre metal, rock progressif et psyché, allez de ce pas écouter ce premier album de MISTY ROUTE, vous ne serez pas déçus !

Que leur « itinéraire brumeux » (Misty Route) soit long et riche d’inspirations renouvelant les mystères de la musique pour notre plus grand plaisir !

***


MISTY ROUTE, fondé en 2019 à Athènes est composé de :
- Lefteris SAATSAKIS , guitare et chant ;
- George Armando KONOMI, basse ;
- Kostas BACOPOULOS, batterie.

***


Extrait de Without A Trace :
- Sweet Revenge (Video clip) : Cliquez ici !
- Ride Alone (Video clip + paroles) : Cliquez ici !
- Compass : Cliquez ici !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Pumpkin-T Le jeudi 11 août 2022

Ville : MARSEILLE
On n'insiste jamais trop quand c'est pour la bonne cause, JMM !
JMM213 Le mercredi 10 août 2022

Ville : 91360
Bravo Pumpkin - T pour cette excellente chronique qui retranscrit exactement l'ambiance de ce premier album. Le son est clair et puissant et le morceau Odyssey résume parfaitement le style de ce groupe, un mélange de prog et de métal. Même si je te paraphrase, j'insiste : allez écouter cet album !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
REDEMPTION
Alive in color
AMARTIA
The beast within
ZONE SIX - VESPERO
The split thing
SHADRANE
Temporal
NIGHTINGALE
Retribution
Chroniques du même auteur
SUMMER STORM
Sonic flame
TITANOSAUR
Absence of universe
TRAUMA
Awakening
TURN COLD
2022 ep
BOOST
The quiet scream orchestra
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /