Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TRAUMA - Awakening

Style : Thrash
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
TRAUMA FACEBOOK
TRAUMA WEB SITE

Label(s) :
Massacre Records
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 01/10/2022
Le réveil de la force, partie 3
Stoooop ! Non, je ne vais pas vous faire le coup du : « Savez-vous qui tenait la basse dans TRAUMA en 81 ? » car l’histoire est dernière nous et cet album démontre que les thrashers californiens sont tournés vers l’avenir. En effet, après les gentillets Rapture and Wrath de 2015 et As The World Dies de 2018, nous arrive aujourd’hui en pleine face cet uppercut d’acier trempé intitulé Awakening. S’il restait un doute dans les esprits sur la capacité du groupe à tenir la dragée haute aux petits jeunes de la scène actuelle qu’il soit dissipé : la machine à briser les cervicales est bel et bien relancée !

Pour que vous vous représentiez le style, je dirais que TRAUMA joue globalement un thrash avec des accents groove metal et power metal, conservant donc un certain facteur mélodique, voire même du carrément accrocheur que je me sentirais bien de reprendre à tue-tête durant les concerts.

Dès les premières secondes de l’album, un riff de coupeur de têtes s’abat sur moi, suivi d’un refrain accrocheur avec quelques touches de growl. Walk Away offre la première surprise de l’album par ce décrochage inattendu sur de la gratte sèche suivi d’une savoureuse bataille de six-cordes. Collant bien au style, le chant clair monte facilement dans les aigus et est très hargneux. La section rythmique n’est pas en reste par son travail puissant et notablement varié. Excellente ouverture qui place haut la barre - je suis harponné direct.

Ted Talks, un petit interlude parlé (glaçants aveux du tristement célèbre Ted Bundy) est compté comme piste N°2. C’est en réalité l’intro de Death Of The Angel, premier single extrait de l’album qui, vous l’aurez deviné, porte sur le thème des serial killers. La compo en elle-même est très classique mais franchement puissante, sur un rythme speed, avec des guitares affûtées et encore un bon gros refrain mémorisable à la première écoute.

Ah table ! c’est l’heure de Meat ! assurément mon titre préféré tellement la violence de la société est palpable, grâce à ce texte qui claque et me réduit à l’état de morceau de barbaque susceptible de se prendre un coup de piolet dans le crâne avant de se faire bouffer, et grâce à une musique à la fois écrasante et tranchante. Super morceau.

Il y aura d’autres morceaux remarquables. Notamment, j’adore Voodoo (quel groupe de metal n’a pas collé un voodoo parmi ses titres ?) Celui-ci n’échappe pas à la règle avec ses percussions tribales en intro, en revanche le riff est une avalange de metal en fusion et les registres de chant hurlant, inquiétant utilisés m’ont bluffé.

Tout au long de l’album, de nombreuses comparaisons peuvent être établies avec un brin d’EXODUS par-ci, un soupçon de MACHINE HEAD par-là, une cuillerée de METAL CHURCH, une pincée de JUDAS PRIEST, une mesure de METALLICA, etc. Le plus important c’est que les occasions de décrocher une médaille à un concours de air-guitare pullulent, que l’irrépressible envie de headbanger en rythme et de hurler en chœur est constante. Sans compter que régulièrement ces gros malins te prennent à contre-pieds ou relancent ton attention avec de petits arrangements fort bien trouvés. Vous savez quoi je serais allé jusque 18/20 sans un petit défaut qui me gratte l’oreille, la batterie sonne un peu trop trigguée et j’aurais apprécié un son plus naturel. Mais bon, j’ai entendu bien pire.

Après une mise en sommeil qui a duré de 1985 à 2013, TRAUMA a repris du service et nous a donc délivré trois albums depuis. Awakening marque pour moi la vraie résurrection du groupe : compositions, exécution, production, tout est de très bonne facture et remet le style old school sur des rails contemporains pour trois quarts d’heure de plaisir à ne pas bouder.

***


TRAUMA est composé de :
- Brian ALLEN, chant ;
- Joe FRAULOB, guitare ;
- Steve ROBELLO, guitare ;
- Greg CHRISTIAN, basse ;
- Kris GUSTOFSON, batterie.

***


Extrait de Awakening :
- Walk Away : Cliquez ici !
- Death Of The Angel : Cliquez ici !
- Meat : Cliquez ici !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
TYPHUS
Mass produced perfection
DIRECTORSCUT
Septem
GAMA BOMB
Tales from the grave in space
WITCHERY
Nightside
PANTERA
Far beyond driven
Chroniques du même auteur
MAD CHICKEN
Poultrygeist
ELEKTRADRIVE
Big city
HANIBAL DEATH MACHINE
À bout de souffle
DEAD TREE SEEDS
Back to the seeds
MISFIRE
Sympathy for the ignorant
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /