Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SOLE SYNDICATE - Into the flames

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 67minute(s)

Site(s) Internet : 
SOLE SYNDICATE WEBSITE
SOLE SYNDICATE FACEBOOK

Label(s) :
Scarlet Rec
 (19/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 19/10/2022
Quand la musique se met en fusion !
Le 3ème album de SOLE SYNDICATE est sorti à la mi-juin déjà, et c'eût été une hérésie que de ne pas le chroniquer dans nos colonnes, où il a bien évidemment toute sa place. Si vous êtes amateur-rice de Métal mélodique infusé au Hard FM, avec un petit goût de Heavy et de Power métal, alors vous ne pourrez que tomber sous le charme de ce groupe. La bande est suédoise, mais ça, vous vous en doutiez peut-être un peu ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, ils ne sont pas signés chez Frontiers Records mais sur un plus petit label, Scarlet Records. Suite à un changement de line-up depuis le précédent album, le groupe est composé de Jonas MANSSON au chant et à la guitare, également auteur-compositeur,et seul membre fondateur restant, Katja RASILA aux claviers, Henrik ZETTERLUND à la batterie et David GUSTAFSSON à la basse. Le tout a été mixé et mastérisé pour un résultat des plus convaincants par Simone MULARONI, que l'on ne présente plus (THE FERRYMEN, Ray ALDER, également guitariste de DGM entre autres).

Forsaken, le premier morceau, est un mid-tempo assez sombre. Il y a un mélange parfait entre le Hard Rock et le Heavy. Dans une interview, Jonas MANSSON a indiqué que, parmi ses influences figurait QUEENSRYCHE, et cela se sent. Dès ce morceau, qui pèse quand même plus de 6 minutes, Il y a déjà un festival de guitare et les chœurs sont très présents. Les claviers permettent d'alléger l'ensemble en instaurant des passages plus calmes. Count To Zero , qui est paru en single, continue sur un ton plus léger. On est là sur du Rock FM avec un refrain accrocheur au possible. La référence qui me vient immédiatement à l'esprit est le dernier album de GHOST (qui est une petit merveille, soit dit en passant). C'est lourd et en même temps très mélodique. Le riff est impitoyable et le solo tout en vélocité.

Brave Enough qui est également sorti en single ne relâche pas la pression. Je me vois bien chanter le refrain à tue-tête, en concert ! Le solo est très énervé. C'est un morceau qui dégage beaucoup de force avec des riffs assassins. Shadow Of My Move change littéralement de style. C'est une ballade du meilleur goût. La voix de Jonas MANSSON, d'une grande clarté est totalement addictive. Le refrain est hymnique (parfait pour les stades avec le briquet sorti, non ?). Quel moment de grâce ! Bien entendu le solo est chargé de sensualité. Miss Behave est une petite merveille de Hard/heavy à la sauce sleaze. Il y a un groove irrésistible et la voix de Jonas MANSSON se fait plus dure, mais encore une fois, tout est maîtrisé et cela reste très mélodique. Bon, faudrait quand même que je retrouve ma lance à incendie pour éteindre ce brasier. Dust Of Angels continue dans le même esprit avec un riff de folie qui détruit tout sur son passage. Ça déménage bien, je peux vous le dire. J'imagine bien ce morceau sur scène ,avec ce refrain scandé en chœurs. Le solo est éclatant. Un morceau qui rentre bien la tête, je vous assure.

Petite intro aux claviers qui supporte un superbe phrasé de guitare pour Sunset Strip, qui enchaîne tout de suite avec du Hard Rock à l'américaine typé AEROSMITH. La guitare incandescente emprisonne le chant dans ses griffes et ne le lâche pas d'une semelle. Le refrain me touche en plein cœur. Comment peut-on résister à cette tornade mélodique ? Do you believe est bien groovy. La section rythmique s'impose en force avec une basse énorme, métallique. Le travail de la guitare est tout à fait remarquable. Les chœurs sont magnifiques sur le refrain avec leurs la ! La ! et oh !oh.! Un hit fédérateur, je vous dis ! The Absence Of Light est pour moi le morceau le plus intéressant, car il regroupe plein d'influences, tout en en faisant une synthèse. L'intro à la guitare peut faire penser à du METALLICA. La suite du morceau développe un riff à la BLACK SABBATH, lourd et sombre. Il y a un pont à la basse puis le morceau bascule dans une ambiance "ghostienne", pour mon plus grand plaisir, avec ce refrain scandé à multiples voix, blindé d'écho, complètement entêtant. Le solo est renversant et même l'orgue à la fin du titre est tout à fait dans cet esprit. Une sublime composition, n'en doutons pas ! Freak Like Me, laisse le champ (chant ?) libre à la voix de Jonas MANSSON qui prend toute la lumière. Le refrain est à tomber, à la suédoise, avec des chœurs comme s'il en pleuvait. Il y a une fanfare anachronique à la fin, mais pourquoi pas ! Against The Wall est un titre bourré d'énergie avec un riff de guitare bien gras. Le rythme est enflammé. En un mot, c'est imparable.

Into The Flames, le morceau qui donne son nom à l'album et le clôt, fait plus de 10 minutes. C'est une épopée qui démarre très lentement sur des arpèges de guitare à la Behind Blue Eyes de THE WHO. L'ambiance est éthérée et lorsque le solo de guitare arrive, je ne peux m'empêcher de penser au phrasé de guitare de David GILMOUR. Puis le morceau part en mid-tempo, avec une guitare bien grasse et un chant brillant qui m'emballe littéralement. Je sens que le style de ce groupe commence à s'affirmer. Il y a même une touche de Prog, avec ses changements d'ambiance.

Voici encore un groupe qui va bientôt faire partie, j'en fais le pari, des grands noms du rock mélodique. L'album est très généreux avec plus d'une heure de musique sans aucun morceau faible. Le seul mot d'ordre commun à tous les morceaux, c'est la recherche constante de la mélodie. Pour vous dire, je n'ai pas vu le temps passer et vous savez quoi, lorsque j'ai envie de réécouter immédiatement un album une fois la première écoute passée, c'est plutôt bon signe.

In The Absence Of Light : cliquez ici

Forsaken : cliquez ici

Count To Zero : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
URIAH HEEP
Outsider
MASS
Still chained
WINTERBORN
Farewell to saints
STRYPER
Live at the whisky
SILVER DIRT
Never give up
Chroniques du même auteur
KHYMERA
Hold your ground
SECOND REIGN
Gravity
SIGN X
Back to eden
STARDUST
Kingdom of illusion
STREETLIGHT
Ignition
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /