Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HAIL THE VOID - Memento mori

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 42minute(s)

Label(s) :
Ripple Music
 (19/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 07/02/2023
Glace à deux boules : parfum doom & saveur heavy psych
En 2020, HAIL THE VOID, trio originaire de Colombie Britannique s’était fait particulièrement remarquer dans le monde du heavy rock à l’occasion de la sortie de son premier album éponyme, raison pour laquelle j’attendais de pieds fermes son second opus. Voici donc arrivé cet album : Memento Mori (Souviens-toi que tu es en train de mourir).

Premier contact positif avec l’album, la superbe pochette au surréalisme gothique signée Welder WINGS et qui, ma foi, est très en phase avec le doom sombre des canadiens – un brin de perce-neige émergeant d’une capuche noire en lieu et place du visage attire deux papillons immaculés.

Larsens, bourdonnements, crépitements et voix lointaines Mind Undone introduit Memento Mori par une plage atmosphérique de deux minutes vraiment très glauque à laquelle est soudé Writing On The Wall, un morceau d’une délicieuse lourdeur. Riff épais, section rythmique martelant sur un tempo lent, la guitare chargée de fuzz lacère l’espace sonore et la voix puissante et plaintive berce les âmes dans un mouvement de balancier. Superbe groove.

Goldwater prolonge avec brio cette ambiance lourde. Ici la montée en tension est plus progressive. Le chant est hors du commun, capable d’échappées surprenantes et totalement maîtrisées. Le morceau renferme de surcroît un excellent solo de guitare, et des changements d’atmosphères très agréables. Je suis conquis.

Un riff bien doom vient se greffer sur le pattern de batterie de Curtis qui ouvre et charpentera toute l’intro de Talking To The Dead. Après une première rupture, le morceau redécolle instantanément sur un autre riff tout aussi succulent que le premier. Le chant de Kirin se lâche dans un registre par moment empreint de folie et sa guitare nous délivre un solo encore meilleur que le précédent. Il ne faut pas négliger la dimension psychédélique du rock de HAIL THE VOID dont le pouvoir hypnotique est grand.

Alors que je pensais que le trio avait atteint les tréfonds du doom, je n’avais pas encore entendu High And Rising, sa basse prégnante et sa rythmique de plomb. Je suis stupéfait par la place que vient occuper la basse de Dean durant le nouveau lumineux solo de guitare. Rien ne m’est épargné, je ne sais plus où donner de l’oreille.

Introduit par un dialogue étrange sur une belle guitare harmonique, 100 Pills prend la nette direction d’un psychédélisme affirmé. La mélodie est celle d’une puissante ballade morbide et accrocheuse. L’atmosphère emplie d’échos s’insinue dans mon crâne. Quelle belle surprise ce déferlement de poésie au milieu de l’album. Peut-on parler de virage à partir de ce morceau ? C’est possible car Serpens South emprunte également la voie de la mélodie psychédélique, teintée cette fois-ci d’un orientalisme légèrement épique. En tout cas, Kirin n’a pas mis au placard ses aptitudes de soliste et nous gratifie à nouveau de lumineuses interventions. The Void confirme la voie moins heavy ouverte par les trois derniers titres. Ce morceau est un pas de plus vers la rêverie, un final tout en douceur pour ce merveilleux album.

Ai-je dit que la qualité du mixage et du mastering était également un atout de cet album ? Eh bien voilà qui est fait. Je souligne que cette qualité de son est au service de la qualité des compositions, du sens du riff qui tue et de la mélodie qui fait mouche.

Memento Mori est une glace à deux boules : un croustillant cornet atmosphérique surmonté d’une boule doom de 4 titres et d’une boule heavy psych de 3 titres. Toutefois, cette dichotomie n’est pas absolue et les arômes de chaque genre viennent exhausser et épicer le goût de chacune des boules.

Memento audire (Souviens-toi d'écouter!)

***


HAIL THE VOID est composé de :
- Kirin GUDMUNDSON, guitare et chant ;
- Dean GUSTIN, basse ;
- Curtis BENNET, batterie.

***


Extrait de Memento Mori :
- High And Risind : Cliquez ici !
- Talking To The Dead : Cliquez ici !

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
VOLUME
Requesting permission to land
LUCIFER'S FALL
2 : cursed and damned
7 WEEKS
Carnivora
APPALOOZA
The shining son
TROUBLE
One for the road / unplugged
Chroniques du même auteur
DENFIRE
Collective insanity
CLOUDS TASTE SATANIC
Tales of demonic possession
CANYYN
Canyyn
DEAD TREE SEEDS
Back to the seeds
BUTTERFLY
Doorways of time
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /