Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
STORMWARNING - Stormwarning

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 51minute(s)

Site(s) Internet : 
STORMWARNING FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (17/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 08/03/2023
Comme une tempête mélodique
Sergio MAZUL et Marcelo GELBCKE sont des producteurs de musique brésiliens doublés de compositeurs de talent. Ils ont déjà écrit pour ICON OF SIN, un groupe qui a sorti un superbe album de Heavy-métal, brillamment chroniqué par Jan. (Jan cliquez ici)
Marcelo GELBCKE est également le guitariste du groupe LANDFALL, dont l'album Elevate a été positivement accueilli récemment par mes soins. (cliquez ici)
Sur ce nouvel album, il s'est également occupé de la basse et des claviers. Les deux compères, qui désiraient certainement rester entre américains du sud se sont adjoint les services de Santiago RAMONDA, un chanteur argentin dont on reparlera, c'est une certitude. Enfin, la batterie est tenue par Felipe SOUZZA (LANDFALL). Contrairement à leur précédent travail, ils n'ont pas versé dans le Heavy Métal (la double pédale est restée aux vestiaires !) mais se sont concentrés sur un Hard mélodique tirant sur le Hard Rock.

Eye Of The Storm ne tourne pas autour du pot et je prends en pleine face un déluge de riffs tous plus acérés les uns que les autres. Le refrain est mélodique au possible et c'est un plaisir immédiat. Tout de suite, la voix de Santiago RAMONDA, bien chaude, s'impose. C'est du rock mélodique comme j'aime, puissant tout en restant racé. Le solo, bien long est une petite merveille avec ce qu'il faut de guitare "miaulante". À la fin du morceau, Mister RAMONDA passe en mode suraigu et tient la note longtemps, longtemps... C'est net et sans bavure et ça promet pour la suite. Satelling Falling débute sur des claviers très eighties à la FOREIGNER. La voix se fait vraiment grave et là je me rends compte que le registre vocal du bonhomme est vraiment étendu. C'est un hit, avec un refrain qui rentre dans la tête et n'en ressort plus. Du cousu main pour tout amateur de Hard mélodique. Vraiment parfait dans le style. Du talent, je vous dis ! La fabrique à hit continue avec Sweet True Lies qui durcit le ton. Le morceau a un petit goût de DEF LEPPARD et ça me va ! Le solo me ramène aux plus belles heures des années 80 avant qu'un riff ne revienne hacher le tout en petits morceaux.

Vous voulez du morceau lent et bien sucré. Ne faites pas la fine bouche, je sais que vous aimez ça ! Allez, c'est parti pour Question Of Time, et là je vous sers la formule complète, avec un chant béni des Dieux, même et surtout quand il est un peu forcé, des choeurs qui sortent de partout, un rêve de solo qui part loin dans les nuages, oui tout y est ! La voix qui monte dans les aigus me fait frissonner. Le morceau se finit dans un écho délectable. On remet les gaz avec Neon Skies. C'est de la grosse cylindrée avec ce moteur qui vrombit, et là je pense à la pochette (un peu kitsch) de l'album, qui fait un peu, beaucoup, penser aux groupes de hard des années 80, mais ceci est peut-être voulu. Les chevaux sont définitivement lâchés sur Way Of The Warrior, avec une rythmique soutenue et ce refrain bien chargé en choeurs, des choeurs qui accompagnent tout le morceau. Soldiers Of Love est un mid-tempo qui débute sur une rythmique syncopée assez lourde. Je reconnais volontiers que ce morceau n'apporte pas grand chose, par manque d'originalité, certainement. Heureusement, Lovers In The Dark déboule toutes guitares dehors, avec un Santiago RAMONDA qui s'empare complètement du titre.

Horizon Chase est un mid-tempo à la suédoise estampillé Hard mélodique. Je sens que H.E.A.T. ou ART NATION ne sont pas loin. Le refrain, amené par un superbe pont, est bien puissant et Santiago RAMONDA se promène littéralement sur ce genre de morceau. C'est encore un hit pour moi ! Sur Last Trip To Eden, c'est Felipe SOUZZA qui frappe lourdement et impulse un rythme de batterie implacable. Le refrain est magnifique, mais je commence à en avoir l'habitude, avec un Santiago qui crache le feu. Puis arrive un solo de Marcelo GELBCKE remarquablement construit. L'album se termine avec Call Of The Wind, une offrande faite au Hard mélodique. La voix de Santiago REMONDA est tout à fait délectable, appuyée par les choeurs sur le refrain et il y a toujours cette guitare au fond qui tisse sa toile inlassablement. C'est une sucrerie pour moi. Un seul mot, non deux : merci Messieurs !

Alors, oui, cet album n'apporte rien de nouveau, quand on y regarde bien, mais au moins il ne me trompe personne sur la marchandise. Tout est en place, très bien exécuté et je peux dire sans risque de me tromper, que les sud-américains ont vraiment le niveau et sont rentrés dans la cour des grands du Hard mélodique. Cerise sur le gâteau, j'ai découvert en Santiago RAMONDA, un chanteur argentin qui n'en restera pas là, tant ses capacités vocales sont grandes !

L'album sort le 17 mars.

Sweet True Lies : cliquez ici

Satellite Falling : cliquez ici

Eye Of The Storm : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Gribouille Le mercredi 24 mai 2023

Ville : Palluau
Tout ça avec un Artwork travaillé par votre serviteur ^^ Un plaisir d'écoute cet album !
Commentaire de JMM213 : Bravo pour l'artwork et oui, l'album est très agréable !
Rémifm Le dimanche 26 mars 2023
Du bel ouvrage fort bien résumé !
Commentaire de JMM213 : Pas mieux !
Laudrome26 Le mercredi 8 mars 2023

Ville : Romans sur Isére
Belle chro qui fait envie...Le peu que j'ai écouté est excellent. Je pense comme toi que les musiciens sud-américains ont le niveau...tu sais que je suis un grand fan de pas mal d'entre eux...
Commentaire de JMM213 : On est sur la même longueur d'ondes Laudrome 26. Je connais bien, au regard de tes nombreuses chroniques sur le sujet, ton amour inconditionnel pour les musiciens de rock sud-américains !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
RAGDOLL
Back to zero
WHITE WIDDOW
Crossfire
PERFECT PLAN
Brace for impact
ENEMY EYES
History's hand
THE HOMESICK BOYS
The mad killer
Chroniques du même auteur
SANTA CRUZ
The return of the kings
SEVENTH CRYSTAL
Wonderland
MICHAEL THOMPSON BAND
The love goes on
SAINTS TRADE
The golden cage
WILDNESS
Resurrection
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /