Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DOOMOCRACY - Unorthodox

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
DOOMOCRACY BANDCAMP
DOOMOCRACY YOUTUBE
DOOMOCRACY FACEBOOK

Label(s) :
No Remorse
 (18/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 13/08/2023
Les grecs ont inventé la doomocratie
Le mois d’août étant moins généreux en nouveautés, je continue d’écumer le passé récent à la recherche de pépites qui m’auraient échappées. C’est ainsi que je me suis arrêté sur la discographie des crétois de DOOMOCRACY. Formé en 2011 à Heraklion, le groupe réalise son premier album en 2014, The End Is Written, puis revient en 2017 avec Visions & Creatures Of Imagination, et enfin en novembre 2022 avec Unorthodox dont il sera aujourd’hui question.

Comme son nom l’indique DOOMOCRACY joue du doom metal, cependant ce nom ne dit rien des vrais atouts que possède le groupe :

Du doom traditionnel très metal :
À la base, leur musique est fortement teintée de heavy metal dans la plus pure tradition des fondateurs du doom. Les tempos ne sont pas très lents et les guitares ne sont ni accordées sous le niveau de la mer, ni plombées au fuzz, mais les vibrations doom sont bien présentes par la noirceur des propos et les riffs intelligemment malsains.
À noter qu’il se dégage aussi un parfum NWOBM dû au travail complémentaire des deux guitares et au chant clair et puissant qui n’a pas peur de monter dans les aigues avec une déconcertante facilité. Sérieusement, quel chanteur !

Un mode épique qui joue à plein :
« Épique » est probablement l’adjectif qui colle le mieux au mode d’expression de DOOMOCRACY sur Unorthodox. Là encore, je note le rôle majeur du chanteur qui est un as de la dramatisation. Son chant est en plus régulièrement complété par des chœurs solennels et porté par d’augustes mélodies. Sans compter que la section rythmique et les guitares sont capables de s’embarquer dans des plans hymniques grandioses. Pour parler étiquettes, il y a une grosse inspiration power metal ici.

Un parfum de prog :
Au fil des albums leurs compositions se complexifient, intégrant notamment dans Unorthodox pas mal de ruptures et de ponts savamment négociés qui confèrent à leur metal une indéniable dimension progressive.
Saviez-vous qu’à l’occasion du passage au calendrier Grégorien, l’Eglise a supprimé dix jours du 5 au 14 octobre 1582 ? Autre symptôme prog, il s’ajoute une narration qui fait de cette œuvre un concept album sur le thème des jours disparus et des âmes perdues. De plus, l’album est ponctué d’une intro et de trois interludes courts qui contextualisent et articulent l’histoire.

Si j’avais une comparaison à établir entre DOOMOCRACY et un autre groupe, ce serait certainement avec les français d’ECCLESIA (Lire ici). En effet, il existe de nombreux points communs entre Unorthodox et De Ecclesiæ Universalis, non seulement la thématique religieuse, l’emploi du latin, de l’orgue d’église (à moindre dose, chez DOOMOCRACY) mais aussi la section rythmique très mobile et parfaitement millimétrée, les succulentes parties de guitares, et la qualité hors norme du chant.

Je ne peux pas clôturer cette chronique sans dire un mot de la pochette de l’album que je trouve sobre, signifiante, inquiétante et mystérieuse. Une grande réussite de Mariusz LEWANDOWSKI (The Course of Empire d’ATLANTEAN KODEX, Mirror Reaper de BELL WITCH, ou And I Return To Nothingness de LORNA SHORE) qui nous a hélas quitté en juillet 2022. Et, puisque j’aborde les crédits, ne passons pas sous silence la qualité du son clair et puissant dont le mérite revient aux Devasoundz Studios (Athènes) et Groove Studio (Heraklion) pour la prise de son et pour le mix et mastering : Simon JOHANSSON et Mike WEAD du SolnaSound Studio (Stockholm).

Unorthodox est un album indispensable pour tout fan de doom metal et/ou de heavy metal épique, mais je souligne que ce qui est vrai pour cet album l’est tout autant pour Visions & Creatures Of Imagination et The End Is Written. D’ailleurs, je vous laisse car je vais de ce pas commander les trois albums.

***


DOOMOCRACY est composé de :
- Manolis SCHIZAKIS, basse ;
- Minas VASILAKIS, batterie ;
- Angelos TZANIS, guitare ;
- Harry DOKOS, guitare ;
- Michael STAVRAKAKIS, chant.

Et sur cet album, quelques invités :
- Mike WEAD, solo de guitare sur Catharsis ;
- Miguel RABAINA, claviers sur 4 titres et solo de flûte sur Catharsis ;
- Sakis BANDIS, piano sur The Hidden Gospel.

***


Extrait de Unorthodox :
- Our Will Be Done : Cliquez ici !
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
L’IRA DEL BACCANO
Cosmic evoked potentials
EA
Au èllai
CAVERN DEEP
Cavern deep
WOLFNAUT
Return of the asteroid
MOSARA
Only the dead know our secrets
Chroniques du même auteur
THE FOXY LADIES
Not sorry
CLONE SHOP
Antarcticall
KAMIZOL-K
Exile
DESERT TWELVE
Desert twelve
ALTERED MINDS
Resurrected in time
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /