Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
RONNIE ATKINS - Trinity

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2023
Provenance du disque : Acheté
12titre(s) - 54minute(s)

Site(s) Internet : 
RONNIE ATKINS FACEBOOK
CHRIS LANEY FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (18/20)

Auteur : Rémifm
Date de publication : 16/10/2023
Le lion danois rugit encore !
Ronnie ATKINS, le chanteur du groupe danois PRETTY MAIDS a débuté sa carrière solo en 2021. Après One Shot (cliquez ici) et Make It Count (cliquez ici) en 2022, l’artiste nous revient avec Trinity en ce début d’automne 2023.
Ronnie s’est à nouveau entouré de Chris LANEY, musicien, guitariste et claviers, producteur, compositeur suédois, du bassiste Pontus EGBERG (TREAT, THE POODLES), du batteur Allen SORENSEN (ROYAL HUNT, AT THE MOVIES) et de la chanteuse choriste Linnea VIKSTRÖM EGG (AT THE MOVIES, THUNDERMOTHER) pour mettre en lumière ses compositions.
Oliver HARTMANN (HARTMANN, AVANTASIA), John BERG (DYNAZTY), Janne SCHAFFER, chanteur, guitariste, producteur, (ABBA), Marcus SUNESSON (CyHra, ENGEL), Pontus NORGREN (THE POODLES, HAMMERFALL, PÄNZER, AT THE MOVIES) et Chris LANEY ont enregistré les différents solos de guitare. Anders RINGMAN (ANIMAL) s’est occupé des guitares acoustiques, des claviers et des arrangements à cordes sur Soul Divine. Chris LANEY a arrangé l’album et l’a produit, là où l’incontournable Jacob HANSEN le mixe et le masterise.
Cet album me plaît un tout petit peu moins que les 2 précédents pour une raison simple, quelques titres, 4 au total me paraissent plus « classiques » dans la carrière de l’artiste. Classiques mais fort sympathiques. (If You Can Dream It, Sister Sinister et les deux derniers The Unwanted et dans une moindre mesure What If). Si j’enlève la courte plage 5 instrumentale Via Dolorosa, il me reste 7 compositions de très haute voltige !
Globalement, l’album renoue avec une guitare plus nerveuse et le style heavy à la PRETTY MAIDS, mais sans Ken HAMMER, se fait entendre. L’exemple parfait se situe en plage 6 avec un superbe Godless. Shine qui suit emprunte le même chemin tout comme Rainig Fire. Excellent !
Le titre qui ouvre l’album était connu puisque premier fantastique single de l’album. Trinity possède tous les atouts du Hit de Ronnie ATKINS en solo ! Et que dire des 2 mid-tempos que sont Paper Tiger et Soul Divine. Magistraux pour moi et d’une délicieuse mélodicité ! Je trouve Ode To A Madman un peu bancal mais j’adore le refrain !
Voilà mon ressenti de ce 3ème album solo d’un des meilleurs chanteurs et compositeurs de "Hard & Heavy" de sa génération !
18.5/20

Trinity : (cliquez ici)
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HAREM SCAREM
Weight of the world
GRIFFEN
Life - a way to die
TEMPT
Runaway
VOICES OF ROCK
Mmvii
AFTERMATH
Natural destruction
Chroniques du même auteur
BACKYARD BABIES
Backyard babies
JACK RUSSELL'S GREAT WHITE
He saw it comin'
H.E.A.T
Freedom rock
SEVEN
Shattered
SHAKRA
Powerplay
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /