Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
LIONHEART - The grace of a dragonfly

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2024
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 47minute(s)

Site(s) Internet : 
LIONHEART WEBSITE
LIONHEART FACEBOOK

Label(s) :
Metalville
 (19/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 28/02/2024
Ce nouveau lionheart est éblouissant et féerique !
Formé dans les années quatre vingt et après un album qui a marqué les esprits en 1984 (Hot Tonight), LIONHEART revient aux "affaires" en 2016 et sort en 2017 un Second Nature fort apprécié. En 2020 l'excellent The Reality Of Miracles confirme que l'inspiration est encore là. Pour rappel, sont encore présents Dennis STRATTON (IRON MAIDEN) à la guitare, Steve MANN (MSG, le dernier Robert HART, CIRCLE OF FRIENDS, OUSEY/MANN) à la guitare, claviers et Rocky NEWTON (AIRRACE, MSG) à la basse de la formation des débuts.
Clive EDWARDS (WILD HORSES, Pat TRAVERS) à la batterie et le très bon chanteur Lee SMALL (PHENOMENA, SHY, ATACK, LIFELINE) sont venus se greffer aux trois fondateurs de LIONHEART. Je suis encore tombé sous le charme de leurs compositions parfois épiques, leurs chœurs généreux, les duels de guitares à n'en plus finir. L'album aborde le thème de la deuxième guerre mondiale et raconte des histoires vraies ou romancées. Ce n'est pas un concept album mais plutôt un réquisitoire anti guerre, pacifique et un hommage pour tous ceux qui se sont battus pour la liberté. Amusez vous à traduire certains textes comme Little Ships, V Is For Victory ou Flight 19 (sur le triangle des Bermudes). Les paroles sont remplies de sens. Allez abordons la musique ! Claviers magnifique en intro de Declaration, ambiance planante, voix délicate de Lee SMALL. La mélodie commence à dérouler son flot de sensibilité, avec quelques touches de ce divin claviers. Les solos de guitares tout en harmonies ne sont pas en reste. Cela démarre fort et je suis déjà conquis. Me voilà dans un des cockpit des cinq avions disparus dans le triangle des Bermudes. Flight 19 ne fait qu'un entre la musique et les paroles. Le refrain est absolument irrésistible. Les arrangements, les choeurs sont sublimes. Un titre qui me fait véritablement vivre cette histoire. C'est très fort ! Le double solo est juste magistral. Incroyable composition ! Des claviers eighties introduisent V Is For Victory au refrain qui déborde d'harmonies vocales insensées. C'est épique et entraînant. La voix de Lee SMALL est impeccable. Plus paisible et mesuré, This Is A Woman's War est une mélodie envoûtante entre PRAYING MANTIS et MAGNUM. Là aussi le double solo de guitare est exaltant. Son plus appuyé, plus "classic" hard rock The Longest Night se distingue par son refrain enjôleur et des chœurs puissants. Les solos sont comme toujours affriolants ! Un vent plus AOR souffle sur le mid-tempo The Eagles Nest. Je suis encore fasciné par ces chœurs enchanteurs. Je me retrouve téléporté avec les soldats sur cette plage avec un Little Ships qui poursuit brillamment le thème. Jetez un œil au clip. La musique, la mélodie, le refrain, les harmonies vocales hyper attrayantes sont captivantes. Attention voici venir Just A Man la "power"-ballade ! Elle fait très PRAYING MANTIS ou AIRRACE. Elle est juste attachante, exquise et ensorceleuse. Lee SMALL maitrise sa voix, tout en modulation comme les guitares. Rien que le début aux claviers de UXB je sens que cela va être un beau titre. La mélodie se développe lentement pour éclater sur un refrain encore irrésistible et magique. Quel titre ! Qui peut résister à une telle intensité mélodique ! Et LIONHEART n'a pas l'intension de relâcher son emprise. The Grace Of A Dragonfly sort directement des années quatre vingt. Je suis impressionné par le travail des arrangements et l'inspiration des solos de guitares. Quand aux harmonies vocales c'est du haut niveau comme sur tout cet album. Piano, voix pour le symphonique Remembrance, Praying The World. STEELHEART et She's Gone ne sont pas loin. Quelle voix merveilleuse de Lee SMALL ! Je suis malheureusement stoppé dans mon enthousiasme car le titre ne fait qu' une minute et six secondes. J'en voulais plus ! Un morceau complet m'aurait emmené au septième ciel ! C'est ma seule déception sur ce fantastique album des britanniques. Franchement un des meilleurs que j'ai écouté en ce début d'année. Cette fin tronquée m'oblige à enlever un demi point. 19,5/20 tout de même ! Un pur chef-d'œuvre aux quelques influences de la NWOBHM, légèrement "old school" et si enivrant, palpitant, en un mot sensationnel. Le bonheur est là ne le laissez surtout pas passer !

Flight 19 : cliquez ici

Little Ships : cliquez ici

V Is For Victory : cliquez ici

Chronique de LIONHEART : The Reality Of Miracles : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
LOST WEEKEND
Fear and innocence
FROZEN RAIN
One mile from heartsville
BEAUVOIR - FREE
American trash
BOURBON FLAME
Bourbon flame
SOUL DRIVER
Stand up and walk
Chroniques du même auteur
HUGO'S VOYAGE
Inception
ASPHALT VALENTINE
Twisted road
DEEP PURPLE
Burn
LIONVILLE
Magic is alive
JOEL HOEKSTRA’S 13
Running games
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /