Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Dossiers
Live report :  WILD DAWN Live à Chécy (45) - le 8 Novembre 2014 (salle George Sand, avec NI QUEUE NI TETE et TOMIA) ( WILD DAWNNI QUEUE NI TETETOMIA )
Date de publication : 13/11/14
Auteur : metalmp
La ville de Chécy ne se trouve qu'à 15 petites minutes d'Orléans. L'espace George SAND est un complexe doté d'une salle de spectacle modulable d'une capacité d'environ 600 spectateurs, d'une vaste scène bénéficiant d'éclairages dignes de ce nom. Le hall d'accueil mène à un couloir où se tient une exposition au titre évocateur "Chécy dans la guerre de 1914-1918". Des tableaux ornés de textes, témoignages et photos racontent l'histoire de cette petite ville du Loiret pendant la grande guerre.

Ce qui étonne le plus, pourtant, est l'affluence très moyenne de la soirée : à peine 200 personnes ont fait le déplacement. De toute évidence, la communication a manqué puisque seul un article dans le journal local le matin même mentionnait la manifestation. Dommage, mais les présents ont eu droit à une belle soirée.

Avec 15' de retard, le groupe NI QUEUE NI TETE monte sur scène. Deux guitares acoustiques, un accordéon, une trompète, un trombone et une batterie, la variété d'instruments présage d'un moment fun. Pendant une bonne heure, NI QUEUE NI TETE distille sa chanson française guillerette et entrainante, jouant sur les mots et avec le public. On découvre ainsi une formation qui se met en scène, nous parle des années 80, ou nous entraine sur des rimes que le public souhaite salaces mais qui sont au contraire assez déroutantes et toujours amusantes. L'ensemble est fun, mais tire quelque peu en longueur sur la fin. Les amateurs de bon mots y ont toutefois trouvé du plaisir.

Setlist NI QUEUE NI TETE: A L'Autre Bout Du Jardin,Te Doy, Ca M'agace, Madame, Nadège Boulay, Si Tu Me Dis Je T'aime, La Gourdasse, Tango De Su Madre, Léo, La Jeune Fille Du Métro, Ni Qeue NiTête

Avec TOMIA, on passe dans la catégorie Rock dur et énervé. Le trio dispose d'une force vive en son bassiste, survolté de bout en bout, ainsi que d'une poignée de fans/groupies qui squattent le devant de la scène. Normal, jusque là, chaque groupe étant venu avec son lot d'amis, de fans et de fidèles. D'ailleurs, les plus jeunes spectateurs commencent à raccompagner maman et papa à la maison, et la salle se fait moins pleine. Mais revenons à TOMIA. Clairement, je n'ai pas accroché, je n'ai pas compris ce mélange de hard, de punk, de grunge, ce genre qu'on désigne volontiers sous l'étiquette de Rock indépendant. Je n'ai pas plus accroché au chant d'un vocaliste hurlant son mal-être... Visiblement, au regard du nombre de personnes attendant dans le hall d'entrée, je n'étais pas le seul. Pas mon truc.

Setlist TOMIA: Red Book, Vaccine, The Fall, Sorrow, Baker's, 16 Mn, Francis Dolers, John, Violante, Traveling Lee, Royal

WILD DAWN
Encore ? S'étonneront certains. Ben oui, encore, parce que assister à concert de WILD DAWN, c'est, pour le coup, la garantie d'en prendre plein les yeux et les oreilles. WILD DAWN, c'est de l'énergie à l'état brut. Le groupe a saisi l'essence même de ce qu'est un concert de Rock et ne déçoit jamais parce que ces quatre là, quand ils montent sur scène, c'est pour se donner plus qu'à fond. Ce soir, le groupe fait preuve d'une efficacité redoutable et saignante (au sens propre comme au figuré). Malgré 45 courtes minutes, ils affichent une unité et une complicité solides comme le Rock qu'ils proposent. D'ailleurs, WILD DAWN vient de terminer les prises pour son futur album et nous offre deux nouveautés, heavy et mélodiques à souhaits (Decay et The End Of Everything). Le reste est parfaitement maîtrisé. Romain frotte ses cordes avec une rage telle que, tel un John BONHAM jouant son solo de batterie à mains nues, le guitariste en saigne ! Ce qui ne l'empêche pas, comme à son habitude, de s'offrir un bain de (petite) foule au milieu du public et de terminer son parcours sur les épaules d'un fan quelque peu expansif qui lui offre même ses chaussures ! WILD DAWN décoiffe et déshabille... Un rappel non prévu est improvisé qui vient conclure une soirée riche et haute en couleurs.

Setlist WILD DAWN: Bitter Mind, Now Or Never, Plague Of The 21st Century, Decay, Back On Track, The End Of Everything, My Own Worst Enemy, I've Got The Rock. Rappel: Ain't Life Grand
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur le dossier
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté ce dossier.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur le dossier
Enregistrer le dossier au format .PDF
Afficher la version imprimable du dossier
Envoyer le dossier par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur le dossier
Signaler une erreur
Dossiers du même type (Live report)
- BLASPHEME / MESSALINE / KILLERS
- HARD ROCK SESSION 2017 - COLMAR - 06/08/2017
- Le WARNING FESTIVAL du Samedi 12 Septembre 2009 à la salle La Traverse du Bouget Du Lac, (73 Savoie /. France).
Dossiers du même auteur
- KORITNI et WILD DAWN live à Orléans (l'Infrared, le 1er juin 2012)
- METALLICA: trente ans d'apocalypse (2nde partie)
- VULCAIN IS BACK ! Le retour officiel !
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente