Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CLINIC RODEO - Red sky

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2024
Provenance du disque : Reçu du groupe
6titre(s) - 21minute(s)

Site(s) Internet : 
CLINIC RODEO BANDCAMP
CLINIC RODEO FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (18/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 26/05/2024
Vas-y, débranche les licornes !
Le groupe parisien CLINIC RODEO est de retour avec un nouvel EP. Lorsque j’avais chroniqué son précédent album, Les Nuits, j’avais écrit : « Je ne saurais que trop recommander cette œuvre à tous les amoureux du rock et ce, sur un très large spectre. » (Lire ici.) Je me réjouis que la couverture de Red Sky porte un nouvel éclairage à cette conclusion en restaurant son double sens au mot « spectre ».

Il n’y a rien d’innocent à ce que je parle de l’album précédent. En effet, j’avais l’impression que l’idée de cet EP était née des sessions acoustiques qui avaient suivi la parution de Les Nuits. Je fais ici référence aux deux excellentes transpositions acoustiques de Soul Of Sand (Écoutez ici.) et de Holy Night (Écoutez ici.) respectivement publiées en juillet, puis novembre 2023. La réalité est évidemment moins tranchée car l’envie de réaliser un album unplugged tel que Red Sky résulte à la fois des susdites sessions mais aussi d’un amour préexistant pour la folk et l’acoustique.

Aux côtés des deux titres déjà cités, figurent Vulture Mind de l’album éponyme (2012), Possession et The Card House de l’album Hunters (2020) ainsi qu’un inédit, Shade Of The Rocks.

Il est tout à fait saisissant de redécouvrir les cinq anciens morceaux dans une sauce plus claire, dépourvue de distorsions électriques mais ne manquant en rien d’épices.
Dès l’ouverture de l’album, vous goûterez avec Holy Night à quel point le mandoloncelle – cette mandoline basse dont je suis tombé amoureux – peut charpenter, donner du corps à un morceau, et entrer en résonnance avec la voix grave et chaude d’Ad. C’est magique !
Le plus étrange est que débrancher les guitares n’enlève rien à la force des morceaux, ni à leur groove. Au contraire, ces nouveaux arrangements révèlent d’autres émotions, plus de proximité, d’intimité.
La rythmique de Vulture Mine reste irrésistible et le clip vidéo (Regardez ici.) ajoute un décalage humoristique bien trouvé. L’ambiance du morceau me rappelle la danse torride de Salma HAYEK dans Une Nuit En Enfer de Quentin TARANTINO.
Possession est toujours aussi envoûtant. Soul Of Sand ne perd pas son effet accrocheur et hypnotique. Dans The Card House, l’écho profond sur la voix d’Ad, les harmonies vocales en duo avec Joy, nous embarquent dans une douce et fantomatique balade assortie d’une réelle progression dramatique.
Quant à l’inédit Shade Of The Rocks, il s’agit d’une mystérieuse marche romantique fidèle à l’univers onirique du duo qui se pare dans son logo d’une paire de cornes de licorne entrecroisées.

En tout cas, Red Sky me rassure sur l’avenir du rock, lorsque dans une poignée d’années les pauvres n’auront plus accès à l’électricité ainsi que le prévoient les collapsologues. Je plaisante. Quoique...

Les arrangements acoustiques de Red Sky sont à la hauteur du Live Unplugged de NIRVANA, des sessions Radio AB de GHINZU, ou encore de The Quiet Scream Orchestra par BOOST. Quoiqu’il en soit, la condition préalable à la réussite d’une telle entreprise est de posséder un répertoire aux mélodies et à l’architecture solides.

Notons que CLINIC RODEO est fidèle au Do It Yourself jusqu’à la prise de son et au mixage/mastering, ce qui rend le tour de force d’autant plus admirable. Et, s’il reste quelques chuchotements atmosphériques lors de l’ouverture des micros ou d’imperceptibles traces des glissements de doigts sur les frettes, cela renforce d’autant la chaleureuse impression d’avoir le groupe en live dans son salon. Je savoure l’expérience et j’adopte sans réserve ce mini-album.

***


CLINIC RODEO est composé de :
- Joy HARVEY, percussions, guitares, chant ;
- Ad MALLAMAIRE, guitares, mandoloncelle, banjo, chant.

***


Discographie
2012 – Vulture Mine
2013 - Beverly Hells
2018 – BO du documentaire Radio Congo
2019 – Hunters (À découvrir ici.)
2020 – BO de la série Moloch (Arte)
2023 – Les Nuits (Lire ici.)
2024 – Red Sky
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HARMONIC GENERATOR
Heart
SPLEEN POETRY
What if... ?
PVRIS
White noise
THE JOYSTIX
Punchline
BRAINSQUEEZED
Emotions
Chroniques du même auteur
BOZ
Fury of pegāna
THORIUM
Empires in the sun
TORPEDO TORPEDO
The kuiper belt mantras
CLINIC RODEO
Les nuits
CCQUEEN
Scavenger
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /