Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
JOURNEY - Greatest hits live

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  CD - Année : 1998
Provenance du disque : Acheté
17titre(s) - 71minute(s)

Site(s) Internet : 
JOURNEY WEBSITE
JOURNEY FACEBOOK

Label(s) :
Columbia
 (20/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 08/06/2024
Le géant journey en live...
Nous avons décidé de vous faire découvrir (ou re découvrir) les albums qui ont marqué une époque et qui nous paraissent importants pour comprendre l'évolution de notre style préféré. Nous traiterons de l'album en le réintégrant dans son contexte originel (anecdotes, etc.)... Une chronique qui se veut 100% « passionnée » et « nostalgique » et qui nous l'espérons, vous fera réagir par le biais des commentaires ! Bon voyage !

Comment ne pas évoquer JOURNEY, le "Roi" de l'AOR pour et avec ces lives mythiques ? Il est vrai que cet album qui porte bien son nom est une compilation de plusieurs concerts des hits du groupe de San Francisco. La plupart proviennent du Live In Houston 1981 : Escape Tour. C'est un album qui contient aussi un DVD du concert. Ceux qui le possèdent ont dû hésiter avant de se le procurer. Il manque par exemple les solos de Jonathan CAIN et Steve SMITH et les titres ne sont pas dans le même ordre. Là ont été rajouté quatre morceaux de Frontiers sortis en 1983. Le tout enregistré au Budokan à Tokyo et au Lloyd Noble Center Norman à Oklahoma en 1983. C'est bien un Greatest Hits Live mais pas un concert en entier sans coupures. Cela ne me dérange pas et puis JOURNEY en live malgré ce montage, c'est grandiose ! Des hits, toujours des hits avec Neil SCHON le "guitar hero" et puis…Steve PERRY un des tous meilleurs "showman" et chanteur au monde. Une voix singulière, reconnaissable, envoûtante, chaleureuse. Il est inégalable, exceptionnel selon moi ! Sa présence, son âme, sa sensibilité éclaire l'album. Ses vocaux sont fantastiques et sa voix si expressive. Malgré la timide sortie en 1998 (N°79 USA : 1 million de ventes/N°40 Japon) et des chroniques mitigées, cet album est un témoignage unique des prestations en concert de JOURNEY. Que j'aurai rêvé de les voir sur scène mais malheureusement cette période était aux tournées dans les grands stades et surtout aux États-Unis. Donc il faut se contenter des lives. Petit bémol le son aurait peut être dû être plus percutant et la pochette moins quelconque. Quand on connaît les productions studios du groupe et si on est exigeant, cela peut nuire à cet album. Enfin moi je remercie les "dieux" de l'AOR d'avoir ces témoignages filmés ou enregistrés de JOURNEY, une des plus prestigieuses références de notre art (si j'ose ! ). Le festival est amorcé par Don't Stop Believin' (N°9 USA). Le riff si célèbre de Neil SCHON et la voix de Steve PERRY emportent le refrain diabolique vers les sommets. Le solo qui monte dans les aigus est époustouflant. Le génial Separate Ways (N°8 1983) et sa rythmique apocalyptique s'impose avec force. Un de mes titres préférés et idolâtré depuis ces années là. Dans mon top dix des chansons AOR de tous les temps. Steve PERRY est impressionnant, le claviers de Jonathan CAIN sonne divinement. Je peux l'écouter dix fois à la suite même aujourd'hui encore ! La perfection ! After The Fall (N°23 en 1983) est une magnifique mélodie, délicieusement sensuelle. Le refrain me prend par les sentiments. Le chant de Steve PERRY est sublime. Il y aurait tellement de qualificatifs pour représenter tout cet enthousiasme qui me gagne quand je l'écoute... Solo en douceur et en toucher de Neil SCHON.
Plus rock Lovin', Touchin', Squeezin' (N°16 en 1979) est hyper entraînant, voir dansant et groovy. Ils sont performants quelque soit le style de musique. JOURNEY a un talent infini. La foule se laisse prendre au jeu et suis Steve PERRY. Neil SCHON lance un solo bien rock et Jonathan CAIN lâche un son très années 60 à la Jerry Lee LEWIS. La superbe "power"-ballade Faithfully (N°12 1983) m'arrache une larme. C'est beau ce piano déchirant et cette guitare fuyante. Steve PERRY est encore habité par la mélodie, le refrain et ses "oh oh oh oh" sont splendides. Grosse empreinte du clavier sur la mélodie de Who's Cryin' Now (N°4 USA 1981). Encore une "power" ballade dont JOURNEY a le secret. Quelle inspiration ! Quelle radieuse interprétation ! Où vont-ils chercher cette pureté et cette élégance rarement égalée. Le solo de Neil SCHON est merveilleux (si, il faut le dire ! ). Le dynamique et rock Any Way You Want It (N°23 1980) voit le groupe et le public se défouler. Tout le monde participe à la fête : la batterie de Steve SMITH et la basse de Ross VALORY soutiennent un tempo très élevé. La ballade Lights (N°68 1979) est certes classique mais la voix de Steve PERRY fait la différence, il transforme tout en or ! Il poursuit sans interruption avec la ballade Stay Awhile de 1980 (album Departure) qui donne aux Américains encore un moment pour souffler. La voix de Steve PERRY est quand même impressionnante ! Il supporte à lui seul presque toute la chanson. Quelle classe ! Ce timbre fabuleux se retrouve sur le célèbre Open Arms (N°2 en 1982). Magique, féerique, romanesque, Steve PERRY est renversant de talent. Cette chanson est très difficile à chanter, d'ailleurs Céline DION dira de ce titre que pour s'échauffer la voix, elle l'interprète ! Quatrième romance avec Send Her My Love (N°23 en 1983). Quel morceau épatant et d'une beauté incroyable ! Super chant et solo tout en finesse de Neil SCHON. Que tout cela est magnifique ! On touche encore au sublime, au summum de la mélodie avec Still They Ride( N°19 en 1982). Le temps s'arrête, je suis pris par la mélancolie de telles mélodies ! Le solo de Neil SCHON est furieux et insensé (d’où sort il cette inspiration ?). C'est cela les musiciens hors du temps ? Attention c'est reparti dans le musclé avec Stone In Love, du hard rock mélodique pur jus. Neil SCHON est déchaîné et fait exploser sa guitare par un solo gigantesque. Rock et énergie pour un Escape (1981) qui enflamme le show.
JOURNEY sait mettre le feu à la scène également. Line Of Fire (tiré de l'album Departure classé N°9 1980) continue dans la même veine hard rock plein de vitalité et de punch. Neil SCHON prend le pouvoir avec sa guitare hystérique bien soutenu par Jonathan CAIN. Un autre tube, un de leur premier Wheel In The Sky (N°57 en 1978) vient prolonger cet épisode très rock. JOURNEY est un groupe complet, capable de mettre un rythme incroyable. Les musiciens partagent leur bonheur d'être là. On clôt cette instant mémorable par un feu d'artifice, c'est ce que crois entendre... (Fireworks & Crowd). Quel show ! Quel groupe, que de musiciens incomparables, uniques, ingénieux. JOURNEY restera à jamais dans l'histoire de l'AOR. Ils ont tellement fait pour notre musique, pour le rock, le hard FM. Quel groupe même aujourd'hui ne s'en inspire pas ? Les Américains sont rentrés dans la mémoire collective. Malgré mes quelques petites réserves du début un 20/20 s'impose. Un monument inoubliable!

JOURNEY 1983 :
Steve PERRY : Chant, claviers, piano,
Neal SCHON : Guitare solo, chœurs,
Jonathan CAIN : Claviers, piano, guitare rythmique, chœurs,
Ross VALORY : Basse, chœurs,
Steve SMITH : Batterie, percussions.
Production :
Kevin SHIRLEY : Producteur, mixage,
Guy CHARBONNEAU, Biff DAWES, Kevin ELSON : Ingénieurs du son,
George MARINO : Mastering.

Nota : JOURNEY, c'est 100 millions d'albums vendus dans le monde (dont 52 aux USA).
Invraisemblable : Greatest Hits sorti 1988 est avec 18 millions d'albums écoulés aux États-Unis la compilation la plus vendue de l'histoire (juste derrière celle de Bob MARLEY & THE WAILERS). L'album a passé 1443 semaines dans le Billboard 200. Il se vend 500 000 exemplaires par an (la plus grosse vente de JOURNEY jusque là). Cette semaine 23/2024, elle est N°69 au classement !

Don't Stop Believin' : cliquez ici

Separate Ways : cliquez ici

Open Arms : cliquez ici

Who's Crying Now : cliquez ici

Retrouvez les autres chroniques de ces groupes "Coup de cœur" en utilisant le moteur de recherche sur la page des chroniques (Lien "Chroniques " au niveau du menu).
Rechercher les mots: Oldies but Goldies.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Gribouille Le mercredi 19 juin 2024

Ville : Palluau
Un must dans la collection des Journey, difficile de s'en passer ^^
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SGT ROXX
Weapon of miss distraction
KING KOBRA
Ready to strike
TNT
Post mortem
MADAM X
We reserve the right to rock
GIRLSCHOOL
Hit and run
Chroniques du même auteur
CRYSTAL BALL
Crystallizer
CORELEONI
The greatest hits part 1
REVLIN PROJECT
Trascender
GANG FEAT. MARC QUEE
Strike 'em all
PERFECT VIEW
Timeless
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /