Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
HOT BREATH - Rubbery lips

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 34minute(s)

Site(s) Internet : 
HOT BREATH FACEBOOK

Label(s) :
The Sign records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 18/04/2021
Vent d'haleine
Dès la sortie en 2019 du premier mini-album six titres de HOT BREATH (cliquez ici), nous avions favorablement accueilli le Hard Rock'n'Roll teigneux pratiqué par cette formation fondée par deux anciens membres de HONEYMOON DISEASE. Notre chronique se concluait sur un espoir que le groupe soit capable de maintenir ce niveau qualitatif au fil d'un album à part entière.

En dépit d'une pochette rebutante, Rubbery Lips confirme haut la main notre constat positif initial. Rappelons qu'il ne saurait être question dans le cas présent d'innovation, de surprise ou d'inventivité. Qu'on se le dise, les quatre membres de HOT BREATH se consacrent au Rock dans sa version concise et urgente. En deux-trois minutes, les riffs secs et nerveux déboulent, propulsés par une section rythmique sèche et tendue, quelques solos brefs et piquants s'intercalent, le tout dans des structures on ne peut plus attendues (introduction, couplet, refrain et on s'y remet). Pas de prise de tête, juste du Garage Rock boosté par une approche tranchante comme celle du AC/DC des premiers temps et par un mordant Punk. Et surtout, même si l'énergie prime, on n'oublie jamais la mélodie, que ce soit dans les lignes de chant, simples mais prenantes de Jennifer ISRAELSSON, ou dans des refrains calibrés pour percuter et marquer.

Un sens mélodique qui dénote une bonne connaissance des codes de la meilleure Pop. D'ailleurs, à une reprise, HOT BREATH lève le pied et se fait plus tendre, sur le titre Who's The One, porté par une basse hypnotique, les guitares se faisant plus claires. Plus posé, le chant gagne en profondeur et en subtilité, notamment sur un refrain superbement dépouillé. Au début des années 80, une pépite de ce type aurait pu faire son petit effet dans les charts...

Production et mixage parviennent à conserver intacte cette flamme qui parcourt la majorité du disque, tout en assurant un rendu pêchu et limpide. Un album à fortement recommander aux fans de Hard sans fioritures (GIRLSCHOOL), de Rock Garage survitaminé (THE HELLACOPTERS), de Punk mélodique. Idéal pour animer un quotidien par trop morne.

Vidéos de What You're Looking For, I've Already Found cliquez ici, Right Time cliquez ici et Bad Feeling cliquez ici.
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
HOLY GROVE
Holy grove
WILL WALLNER & VIVIEN VAIN
Rising
MARTY AND THE BAD PUNCH
Walk a straight line
DUEL
In carne persona
ECLIPSE
Paradigm
Chroniques du même auteur
WATCHTOWER
Control and resistance
DEAD KOSMONAUT
Rekviem
HIGH FIGHTER
Scars and crosses
FALCONER
From a dying ember
MAUSOLEUM GATE
Mausoleum gate
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /