Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
PENSEES NOCTURNES - Douce fange

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
9titre(s) - 49minute(s)

Site(s) Internet : 
PENSEES NOCTURNES BANDCAMP
PENSEES NOCTURNES FACEBOOK

Label(s) :
Les Acteurs de l'ombre
 (16/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 05/02/2022
Aligot ou glaviot : pourquoi choisir ?
14 juillet, 14h : le maire de Saint Magloire se frotte les mains. Il y a encore trois mois, la perspective d'avoir à organiser le bal populaire de son bled lui foutait le bourdon. Pensez, vingt-six ans qu'il est maire ; rien que d'envisager d'avoir, une fois de plus, à choisir entre dix ou quinze orchestres, tous plus glandilleux les uns que les autres, il en avait le cafard. Pendant longtemps, il suffisait que cela plaise aux administrées de base, friandes de musette et de succès populaires. Mais, aux dernières élections municipales, il n'avait pas pris en considération une liste concurrente, montée par des jeunes. De toute façon, avec le nom de liste, qu'ils s'étaient choisi – Les Acteurs de l'Ombre -, ils n'étaient pas près de lui en faire, de l'ombre ! Il avait moins rigolé quand, le soir de second tour, ces merdeux avaient réussi à entrer au conseil municipal !!! Depuis, il était sur ses gardes, notamment vis-à-vis de la tête de liste de ces emmerdeurs, un certain Gérald M., un brun dont il détestait les manières posées, le regard sombre et le petit sourire oblique.

Pourtant, au cours du conseil municipal préparatoire, lequel se traînait en longueur depuis déjà deux heures, ce gandin néo-rural – c'était monsieur le curé qui avait trouvé cette expression et monsieur le maire aimait à en user, voire à en abuser – avait pris prudemment la parole, faussement modeste : « Monsieur le maire, je crois qu'il est possible de concilier nos traditions musicales françaises avec les goûts de nos jeunes. L'Hôpital psychiatrique des Genêts a mis sur pied depuis 2008 un atelier d'expression musicale. Ils ont baptisé ça PENSEES NOCTURNES, car ils se produisent essentiellement dans les bals du samedi soir, et ils font un peu de tout : musette, polka, avec des cuivres et de l'accordéon... C'est dansant pour nos anciens. Et pour les jeunes, il y a de la guitare électrique et du chant moderne. » Tout en débitant sa salade, il agitait dans sa main un disque portant les couleurs bleu-blanc-rouge. J'ai décidé de le piéger en acceptant, à condition, qu'il s'occupe de toute l’organisation : en cas de succès, le mérite m'en reviendrait ; en cas de problème, je lui ferais porter le chapeau !

14 juillet, 21h : monsieur le maire promène son embonpoint parmi ses administrées qui s'agglutinent devant la petite scène, sur laquelle se tiennent les musiciens. Lesquels ont des tronches louches ; mais, enfin quoi, que peut-on attendre de pensionnaires d'un hôpital psychiatrique ?! Pour autant, les instruments promis sont bel et bien là, en évidence. Du coin de l'oeil, monsieur le maire voit le gandin Gérald se glisser à ses côtés et lui murmurer : « Vous allez voir, c'est spécial, un peu comme ces alcools qu'on bricole à l'alambic.»

Et voilà les gusses qui entament leur prestation... Et là, rien ne se passe comme prévu ! Le son est fort, compact, agressif. Monsieur le maire reconnaît bien certains passages, typiques du répertoire des fanfares : mais rien n'est respecté, tout est tordu. Les paroles sont en français mais elles sont vulgaires, ordurières, elles ridiculisent nos symboles nationaux (la guillotine, la gastronomie, l'alcool, la police). Parfois, c'est presque sautillant (« presque ska-punk » croit utile de préciser l'autre fumier). La plupart du temps, le batteur semble fou, les guitaristes semblent trancher comme des hystériques dans la macreuse (le vicieux évoque des racines Black Metal). Et puis, il y a ces voix. Certes, par moments, on se croirait à l'opéra mais on sent bien une grandiloquence bouffonne et malsaine. Pire encore, les voix semblent par moments littéralement éructer (« c'est leur côté Punk Hardcore » précise doctement le crevard).
On a l'impression d'étouffer sous l'agression, mais on ne peut s'empêcher d'esquisser des pas de danses titubants. On croit s'égarer en permanence mais les rythmes si intenses vous tiennent, vous bousculent sans jamais vous lâcher. C'est grotesque et impérieux, repoussant et fascinant, vulgaire et documenté.

Au bout d'une cinquantaine de minutes, l'agression cesse. Gérald se tourne vers le maire, une sourire fourbe aux lèvres : « Alors, monsieur le maire, c'est remuant, c'est gaulois, mais c'est très tenu, vous ne trouvez pas ? » Parmi la petite foule en déroute, nul ne sut dire si monsieur le maire répondit, encore moins ce qu'il répondit. Lui-même témoignera peut-être un jour… quand il sortira de l'hôpital psychiatrique des Genêts...

Vidéo de Gnôle, Torgnoles et Roubignoles : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le dimanche 6 février 2022
En un mot, bravo ! Un sujet que Jp PERNAUT a dû traiter dans son journal non ?
Pumpkin-T Le dimanche 6 février 2022

Ville : MARSEILLE
Aaaaaaaaaah ! Mais quelle chronique ! C'est quasiment une nouvelle. J'adore. Et, pour avoir écouté PENSEES NOCTURNE, c'est tellement ça. BRAVO !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
INCRY
Pandore
SAHG
Born demon
BLACK VEIL BRIDES
Black veil brides
ULTRA VOMIT
Panzer surprise !
TRILLIUM
Alloy
Chroniques du même auteur
PALACE IN THUNDERLAND
The king of the empty aeon
WOLCENSMEN
Songs from the fyrgen
PAGAN ALTAR
Judgement of the dead
HELL
Human remains
AVATARIUM
Death, where is your sting
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /