Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
FALLS OF RAUROS - Key to a vanishing future

Style : Melodic Extrem Metal
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
FALLS OF RAUROS FACEBOOK
FALLS OF RAUROS BANDCAMP

Label(s) :
Eisenwald
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 30/03/2022
Le tournant de la clarté
Formé en 2005, FALLS OF RAUROS est un quartette américain originaire du Maine. Sur ses cinq précédents albums, le duo d’origine, devenu entretemps un vrai groupe, a développé un Black Metal atmosphérique, empruntant quelques éléments au Death Metal mais aussi au Folk. Sans toutefois rompre totalement avec ce corpus initial, Key To A Vanishing Future représente indéniablement un hiatus assez net. En somme, FALLS OF RAUROS s’est mis en tête de clarifier son propos. Explications…

A priori, les six compositions de cet album, assez conséquentes (entre six et huit minutes), pourraient tout à fait convenir à la pratique du Black Metal. Et ce, d’autant plus que l’on retrouve ces sempiternels riffs en trémolos ; seulement, dorénavant, ils ne sonnent plus de manière vénéneuse, rêche et aigre, mais ils m’évoquent davantage les contours brumeux de la Shoegaze. Par ailleurs, les guitares se font ouvertement plus mélodiques, sans pour autant à avoir recours à des inserts Folk. Enfin, les solos de guitare se veulent systématiquement limpides, posés, porteurs de progressions mélodiques de bon aloi.
Pareillement, la section rythmique négocie avec rigueur et aisance des changements de rythmes et de tempos, mais privilégie désormais une approche plus subtile, plus souple.

En fait, le virus du Black Metal demeure pleinement actif dans le chant majoritaire : écorché et douloureux, virulent et vindicatif, il correspond tout à fait aux normes en vigueur dans le Black Metal. De même que des traces de Death Metal pointent ponctuellement leur museau lors de vocalises plus caverneuses. Mais, même dans ce domaine vocal encore extrémiste, on relève des arrangements choraux, des harmonies, discrètes mais bien présentes et conformes à la nouvelle orientation du groupe.

Par ma part, je considère que la mutation opérée par FALLS OF RAUROS est habilement menée et fort correctement interprétée, le mixage assurant un rendu très équilibré et plein de chaque élément. Il se dégage une certaine sérénité de ce nouvel album, avec une appétence pour la beauté, pour les atmosphères apaisées, sans aucune mièvrerie. Tout au plus, l’application systématique de cette nouvelle enveloppe à l’ensemble du nouveau répertoire tend à uniformiser quelque peu le tout. Sans forcément revenir au Black Metal des débuts, peut-être le groupe gagnerait-il à introduire plus d’éléments de contrastes, afin de créer des effets dynamiques.

Vidéo de Poverty Hymn : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
WITHINSANE
Through the eyes of consciousness
DOCTOR ZAIUS
Out of the cage
DARK LUNACY
The day of victory
IKUINEN KAAMOS
Fall of icons
KONVENT
Puritan masochism
Chroniques du même auteur
HOODED PRIEST
The hour be none
RIVEN
Hail to the king
ANIMA MORTE
The nightmare becomes reality
EVIL SPIRIT
The imageless mirror
NEBULA
Holy shit
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /