Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SAINTS TRADE - The golden cage

Style : Rock FM / AOR / Westcoast
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 41minute(s)

Site(s) Internet : 
SAINTS TRADE FACEBOOK
SAINTS TRADE WEBSITE

Label(s) :
Burning Minds Music Group
Art Of Melody Music
 (16/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 03/04/2022
Du hard fm à l'italienne !
SAINTS TRADE est un groupe italien de rock mélodique originaire de Bologne qui sort son troisième album. Je dois avouer humblement que je ne connaissais pas cette formation, mais l'écoute d'un morceau m'a donné envie d'aller voir un peu plus loin. Le groupe est constitué des trois mêmes membres depuis le début de l'aventure, à savoir Santi LIBRA au chant, CLAUS (oui c'est tout !) à la guitare et Andréa SANGERMANO à la basse. Ils ont été rejoints par Paolo CARIDI à la batterie et Pier MAZZINI aux claviers (plutôt discrets d'ailleurs). Le tout a été enregistré, mixé et produit par Roberto PRIORI (connu pour être le fondateur et guitariste de DANGER ZONE, groupe de Hard mélodique italien déjà chroniqué sur le site cliquez ici) qui en a profité pour signer le solo de guitare sur un des morceaux, Once And For All. Enfin, les graphismes de l'album ont été conçus par Aeglos ART également à l'origine des pochettes de RAINTIMES ou WHEELS OF FIRE. Allons donc voir si les italiens peuvent se hisser au niveau des scandinaves, les maîtres du genre.

Le démarrage en trombe du premier morceau, Neverland, pourrait faire penser à un groupe de métal, mais la suite du morceau s'oriente vers du "Melodic Rock" bien enlevé avec un refrain très agréable et rapidement mémorisable. Le morceau est bourré ras la gueule de guitares bien affûtées. C'est “catchy” comme j'aime. À noter un passage voix/batterie comme je n'en ai pas entendu depuis un bon bout de temps. Le deuxième morceau Break The Chain est un mid-tempo bien mélodique avec toujours un gros travail de guitare rythmique. Le solo se délecte sans modération. Casino Royale, qui est le single, déboule ensuite, bien fougueux et entraînant avec une section rythmique qui ne lâche rien. Dès à présent, je me dois de faire le point sur la voix de Santi LIBRA légèrement nasillarde, qui est, de toute évidence, malheureusement loin des standards que l'on a l'habitude de retrouver dans le genre (Steve OVERLAND, Harry HESS par exemple). Ce qui sauve le tout, c'est qu'elle est souvent doublée, voire triplée sur les refrains.

Thats What I know est un morceau de Hard-FM qui vire presque au "glam" rock sur le refrain. Le solo est mélodique et bien enflammé. C'est le moment de faire redescendre la température avec Stay With Me, qui est une ballade classique, j'oserai même dire “à l'italienne”, sensuelle et dotée d'un solo lumineux.

On change de style avec Lockdown Blues, qui, comme son nom l'indique, pourrait faire penser à un morceau bluesy. Pour moi, c'est bien la touche "boogie" rock à la STATUS QUO qui ressort (il suffit d'écouter le solo, on dirait que la "Telecaster" de Francis ROSSI est passée par là avec le même son et le même style !).

Once And For All démarre fort, lancé par une guitare qui annonce la couleur. C'est du Hard-FM qui flirte avec le Hard-Rock tout court, et la guitare de Roberto PRIORI met bien le feu. Together We Stand est un mid-tempo avec un refrain ciselé aux petits oignons. Le solo est comme souvent bien dans le ton et très inspiré. Double Trouble donne dans le pur "glam" rock. C'est bourré d'énergie avec un côté très entraînant que n'aurait pas renié les finlandais de SANTA CRUZ, grands spécialistes du "glam" métal. C'est frais (ah ces chœurs juvéniles !) et ça donne la pêche.

Enfin, il y a deux morceaux de "Melodic Rock" qui se laissent écouter, sans plus, à savoir Mirror Of Myself et le morceau de fin, Born To Do, un peu plus speed qui n'apporte pas grand chose à l'ensemble (sinon le fait d'entendre subrepticement et pratiquement pour la première fois les claviers !).

C'est dommage que le chanteur ne soit pas à la hauteur car le groupe produit de bonnes compositions avec un jeu de guitare vraiment remarquable. Il est clair que le monde du Hard-FM (qui a dit scandinave ?) ne sera pas bouleversé par cet opus. Comme à l'école, c'est l'heure des notes. Appréciation du conseil : Peut mieux faire !

Neverland : cliquez ici

Casino Royale : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FIND ME
Angels in blue
STRANGERLAND
Echoes from the past
PALACE
Reckless heart
ISSA
Can't stop
CARE OF NIGHT
Love equals war
Chroniques du même auteur
BIG BIG TRAIN
The likes of us
MICHAEL THOMPSON BAND
The love goes on
FM
Thirteen
SEVENTH WONDER
The testament
FANS OF THE DARK
Fans of the dark
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /