Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TANK - Filth hounds of hades

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
14titre(s) - 53minute(s)

Site(s) Internet : 
TANK BANDCAMP
TANK FACEBOOK
TANK WEBSITE

Label(s) :
High Roller Records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 18/04/2022
Réédition d'un premier album qui a du chien
En mars 1982, Kamaflage records publie Filth Hounds Of Hades, premier album du trio britannique TANK, formé deux ans plutôt par un ancien bassiste de THE DAMNED, Algy WARD. Acoquiné avec les frères BRABBS – Peter à la guitare et Mark à la batterie), notre homme a en tête de combiner la rage du Punk, les pulsations primales du Rock élémentaires (revivifié au milieu des années 70 par le Pub Rock) et la puissance du Hard Rock. Le EP Don’t Walk Away (1981, cliquez ici) laissait augurer un bouillonnement prometteur. Promesse largement réalisée par les dix titres que comportait initialement Filth Hounds Of Hades. Avant d’en venir à la musique, relevons pour l’anecdote que, la même année, paraissait l’album Wild Dogs du trio new yorkais de THE RODS, dont la pochette figurait également une créature canine tricéphale, furieuse et agressive (cliquez ici).

Débarrassons d’emblée TANK d’une comparaison établie à l’époque et qui devait in fine plutôt desservir le groupe : non, TANK n’était pas une copie plus jeune de MOTÖRHEAD ! Certes, les deux formations avaient en commun ce goût pour un Rock originel, bruyamment régurgité. Certes encore, TANK était initialement un trio, allant droit à l’essentiel, avec des compositions oscillant généralement entre trois et quatre minutes (seuls (He Fell In Love With A) Stormtrooper et That’s Dreams Are Made Of franchissent le seuil des cinq minutes). Certes enfin, ce premier album fut produit par un certain Edward Allan CLARKE, passé à la postérité sous le pseudonyme légendaire de Fast Eddie CLARKE au sein de MOTÖRHEAD.
Si TANK évolue indéniablement dans une mouvance identique, le trio proposait cependant une formule distincte de celle imposée par le combo de leur producteur. Tout d’abord, le son de TANK s’avère plus limpide, plus clair, plus Rock. La basse d’Algy WARD occupe une place primordiale dans le mixage, en assumant une approche tendue et épaisse, ne faisant pas l’impasse sur les fréquences basses. Complétant à merveille la section rythmique, Mark BRABBS développait un volume de jeu conséquent, toujours en mouvement, aussi à l’aise sur les morceaux rapides que sur les tempos moyens. Il faut rendre justice à ce tandem rythmique en soulignant sa capacité à groover, à swinguer, tout autant qu’à foncer et défoncer. Confortablement porté par un tel attelage, la guitare de Peter BRABBS n’a pas besoin de se faire épaisse et puissante, préférant une tactique à base de riffs nerveux et de solos incisifs. Quant au chant d’Algy WARD, exempt de toute prouesse technique, il se faisait direct, sans fioritures, légèrement rauque, porté par une diction vigoureuse et percutante, culminant lors des refrains simples et entêtants.

La présente réédition propose deux versions. Le vinyle affiche quatorze titres, le CD pas moins de vingt pistes (!). Dans les deux cas, les bonus émanent des singles parus en 1982, de versions live ou démo. Les nostalgiques de MOTÖRHEAD, THE DAMNED (groupe Punk précurseur, avec à ses débuts une grosse orientation Rock’n’Roll), GIRLSCHOOL ou VARDIS, voire de SAXON dans son versant Boogie métallisé, peuvent se procurer les yeux fermés cette réédition. Quant à la jeune génération, elle peut découvrir la farouche vivacité qui animait TANK à ses origines, avec à l’arrivée un résultat tranchant, agressif, quoique non dénué de subtilités discrètes, le tout sans avoir à solliciter une production massive. Une leçon à retenir…

Vidéo non officielle de l’album d’origine : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
POWERLORD
The awakening
OVERLORD
Back into the dragon’s lair
BAD HABIT
The demo years 1986 – 1991
RITUAL
The ancient tome
BLACK ANGELS
Black & white
Chroniques du même auteur
MOOCH
Visions
OSTROGOTH
Too hot
NOCTU
Gelidae mortis imago
DOT LEGACY
To the others
STALLION
Rise and ride
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /