Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WATCHMAN - The end of all flesh

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du groupe
7titre(s) - 36minute(s)

Label(s) :
Auto Production
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 27/06/2022
Attention : risque de zombification !
Derrière WATCHMAN se trouve un producteur et multi-instrumentiste d’Indiana Roy WATERFOLD. Il s’agit d’un one man band de doom metal, au même titre que TITANOSAUR (Lire ici.) ou PATERIKON (Lire ici.) déjà chroniqués en nos pages.

Roy n’en est pas à son coup d’essai, The End Of All Flesh fait suite à Doom Of Babylon sorti il y a un an tout juste, album qui complétait par quatre nouvelles compositions les trois titres publiés fin 2020 dans le mini-album Behold A Pale Horse.

Parmi la multitude des albums de doom qui sortent chaque mois, j’ai choisi de vous parler de The End Of All Flesh parce que cet opus apporte au genre une dimension hypnotique rarement égalée. Dire ici que les rythmes et les riffs sont viraux serait un euphémisme bien en-dessous de la terrible réalité. Cet album-ci n’est pas viral, il prend ton cerveau, le lave, l’essore et le déconnecte. Tu voudrais pouvoir bouger et arrêter la diffusion parce qu’il est l’heure d’aller au boulot mais hélas, il est déjà trop tard, tu es pétrifié, médusé, et tu devras attendre la fin du dernier titre pour tenter de recouvrer ton libre arbitre. Je soupçonne Roy d’avoir sciemment voulu perpétrer une tentative de zombification de ses auditeurs.

La diabolique recette fonctionne à merveille : des rythmes lents et lourds, des riffs écrasants et répétitifs, des sons graves qui entrent en résonnance avec ta moelle épinière, un chant plombé par le poids de lamentations hors du temps, une guitare saturée qui donne l’impressions que les accords te pénètrent via des électrodes plaquées à ton front, un clavier rauque et poisseux pour parachever l’effet psychotrope constamment entretenu par des vibrations palpables génératrices d’harmoniques surnaturelles. Quelques minutes de ce traitement suffisent pour que ta tête dodeline sans que tu la commandes et qu’un filet de bave s’écoule de ta bouche entr’ouverte.

Bande-son de l’ultime fatalité - aussi efficace qu’une trépanation - le pire morceau me semble être Death Is Coming dont les quatre notes en boucle se vrillent dans ta tête. Toute résistance est inutile ! Ceci étant dit, Righteous Indignation est également une réussite dans le genre. Ce morceau sonne comme une version particulièrement neurasthénique et dépressive d’un vieux BLACK SABBATH chanté par la voix acidulée d’Ozzy.

The End Of All Flesh est une excellente synthèse entre du pur doom metal et un psychédélisme orienté bad trip. Chaque morceau me donne l’impression que je vais toucher le fond, et puis non, je constate que l’affreuse vérité est encore plus bas, plus loin, plus profondément inaccessible… abyssale. Une saisissante expérience indispensable à tout amateur de doom metal.

***


Pour écouter l’album en streaming :
- The End Of All Flesh : Cliquez ici à vos risques et périls !

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
MANSION
Second death
DUSTBOWL
In recoil
SUPERLYNX
Electric temple
ROTE MARE
Hollows path
ASTRAL SLEEP
Astral doom musick
Chroniques du même auteur
MAG
Pod krwawym księżycem
X-WILD
Monster effect
OPHE
Somnium nocte mendaciis
DRUIDS
Shadow work
TONA
Tona
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /