Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SPELLBOOK - Deadly charms

Style : Heavy Metal
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du groupe
9titre(s) - 42minute(s)

Site(s) Internet : 
SPELLBOOK FACEBOOK
SPELLBOOK BANDCAMP

Label(s) :
Cruz Del Sur
 (19/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 16/09/2022
Trekking sur les nouveaux sommets du heavy metal
Je ne vais pas y aller par quatre chemins, Deadly Charms de SPELLBOOK confirme ce que je pense du quintet américain depuis que j’ai été bluffé par leur premier album Magick & Mischief (2020), à savoir qu’il représente ce qu’il se fait de mieux en matière de pur heavy metal. Ce second album trônait en tête de liste de mes attentes pour 2022 et, le moins que je puisse dire, c’est qu’il dépasse mes espérances.

En 9 morceaux et 42 minutes j’ai l’impression que SPELLBOOK s’est totalement libéré du poids de son héritage sans rien en renier – je sais, le concept semble paradoxal mais je l’assume. Autant sur leur premier opus bon nombre de sonorités nous ramenaient ostensiblement à l’ère du proto-metal, autant ce second méfait atténue ces vibrations 70s dans la forme pour se recentrer sur les fondamentaux du heavy metal pur et dur.

Ceci étant dit, ne vous attendez pas à supporter une production datée, kitsch ou obsolète et réservée aux nostalgiques du bon vieux hard rock traditionnel de papa. Ici, le son concocté par Kevin BERNSTEN de Developing Nations (Baltimore, Maryland) est à la fois incroyablement frais, dynamique et puissant. L’avenir nous dira si cette superbe production ouvrira la porte à de nouvelles monstrueuses collaborations à ce magicien des manettes.

Il se peut bien, également, que cette légère évolution soit due au remplacement d’Andy CRAVEN par le duo de guitaristes : Les & Patty. Forcément, enrichir le son de SPELLBOOK par une délicieuse pointe de twin guitars n’a pas gâché la marchandise, bien au contraire. Et puis rassurez-vous, la section rythmique en béton armé composée de Seibert à la basse-atomique et Nick à la batterie-sismique est toujours là pour perpétuer l’écrasage massif de crânes initié par le précédent album.

Une foule de références vient à l’esprit à l’écoute de Deadly Charms. Impossible de ne pas détecter dans la mélodie de Goddess un fort parfum de THIN LIZZY. Impossible de ne pas avoir en tête l’écho du Highway Stars de DEEP PURPLE à l’écoute de la ligne vocale de Night Of The Doppleganger avant que le morceau ne bascule dans les circonvolutions d’une jam particulièrement jouissive. Impossible de ne pas penser à MOTÖRHEAD sur l’ouverture de Pandemonium bien que, passés les deux premiers accords, l’univers sombre et malsain de BLACK SABBATH ne s’impose à moi. D’ailleurs, comment ne pas penser à Ozzy OSBOURNE tout au long de l’album en entendant le timbre de voix acidulé de Nate ? Quel excellent chanteur ! Croyez-moi la similitude de timbre avec celui du croqueur de chauves-souris n’a rien d’un handicap tant sa maitrise et ses capacités sont grandes.

Ah oui, j’ai oublié de préciser (mais était-ce nécessaire ?) que la musique de SPELLBOOK verse allègrement dans l’horreur, l’occultisme et l’obscurité rampante. Le morceau Deadly Charms est en lui-même un excellent exemple de ce penchant dark, qui est ici réhaussé d’une mélodie très accessible et 100% accrocheuse. C’est bien simple, le jour où je fonderai la République Indépendante des Citrouilles, j’embaucherai nul autre groupe que celui-ci pour composer notre hymne national.

Notons au passage que les qualités graphiques de David THIÉRRÉE appliquées à l’illustration de couverture rendent parfaitement hommage à l’ambiance occulte de l’album. J’apprécie tout particulièrement ce rendu vibrant qui, à l’instar de la musique de SPELLBOOK, ne sent pas la stérilisation déshumanisante de l’informatique. (Pour en savoir plus à propos de l’artiste, Cliquez ici !)

Jusqu’à ce jour, le groupe a donné en pâture au grand public deux magnifiques singles extraits de Deadly Charms : Rehmeyer’s Hollow qui ouvre l’album après un mini-instrumental tim-burtonnesque (1928) et The Witch Of Riley Creek au riff entêtant (Cf. liens vidéos en fin d’article). Cependant, ne vous imaginez pas à l’abri car dans une semaine, les vannes seront grand ouvertes et votre tour viendra de vous faire piétiner par ses armées spectrales. À ce propos, Her Spectral Armies est un pur produit du génie du groupe grâce auquel je savoure les magistrales capacités de mélodistes, de compositeurs et d’interprétation du groupe. Vous verrez avec quelle élégance un mid-tempo proche de la ballade romantique peut s’enchevêtrer avec un thème à la lourdeur doom. Total respect !

Avec ce chef d’œuvre, SPELLBOOK sublime ses influences et élève l’art du heavy metal traditionnel jusqu’à atteindre de nouveaux sommets. Vérifiez vos réserves d’oxygène et lancez-vous sans retenue dans ce trek de haute altitude car je décrète que cette aventure est imposée à tout citoyen de la R.I.C. comme un incontournable rite initiatique, na !
Et non ! je ne cèderai pas à la facilité d’écrire que vous aussi allez céder aux charmes mortels de SPELLBOOK. Pourtant…

***


SPELLBOOK est composé de :
- Nate TYSON, chant ;
- Les YARDE, guitare ;
- Patrick « Patty », guitare ;
- Seibert LOWE Jr, basse ;
- Nick ZINN, batterie.

***


Extrait de Deadly Charms :
- Rehmeyer’s Hollow : Cliquez ici !
- The Witch Of Riley Creek : Cliquez ici !

***


NB – Je parle de « premier » album concernant Magick & Mischief, cependant il s’agit du premier album en tant que SPELLBOOK. En effet, après treize années d’existence, WITCH HAZEL a changé son nom en SPELLBOOK. Cette décision marquant probablement pour les garçons un nouveau départ, je la respecte. Mais que les fans n’hésitent pas à se référer à leurs précédentes productions rééditées en 2021 et accessibles via cette page Bandcamp (Cliquez ici !).
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Pumpkin-T Le lundi 3 octobre 2022

Ville : MARSEILLE
@Alain, tu ne le regretteras pas. Mon impression globale est fidèle à ma conclusion. Ces mecs ont transcendé leurs influences et portent le HM vers de nouveaux sommets. (Désolé de pas répondre dans le cadre, mais j'ai toujours ce compte Metal-Integral marabouté qui m'en empêche... il y a les charmes, et puis il y a les sorts que te jette le boucan pour t'emboucaner.
Alain Le dimanche 2 octobre 2022
Album envoûtant, piochant dans une grande variété de sous-genres Hard et Heavy des années 70. Allez, au diable l'inflation, je l'ai commandé... sous l'effet d'un charme, n'en doutons pas !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FROZEN TEARS
Slaves
TRISTI SOMNIUM
Tristi somnium
LECHERY
In fire
WIZARD
Thor
STAR ONE
Victims of the modern age
Chroniques du même auteur
KONVOLTED
Human reification
SPIDER
Rock'n'roll gypsies
MAD CHICKEN
Chicken of the grave
MAVEN HILL
Magnetic
KING BUFFALO
The burden of restlessness
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /