Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
SARAYASIGN - Throne of gold

Style : Prog Heavy / Prog Metal / Prog Rock
Support :  MP3 - Année : 2022
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 44minute(s)

Site(s) Internet : 
SARAYASIGN FACEBOOK

Label(s) :
Melodic Passion Records
 (19/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 09/10/2022
Ma révérence aux futurs rois !
Même avec la meilleure des volontés, les chroniqueurs musicaux ne peuvent pas écouter tout ce qui sort. Le risque, c'est de passer à côté de pépites. Le meilleur exemple, c'est cet album de SARAYASIGN, que je viens de découvrir, par hasard, alors qu'il est sorti il y a déjà quelques mois. Rien que d'y penser, ça me donne des frissons ! C'est bien simple, je suis tombé amoureux de ce groupe dès la première minute d'écoute. Ce fut comme une révélation ! Quand je pense qu'il s'agit de leur premier album, j'ai du mal à y croire, tant l'oeuvre est impressionnante et aboutie. Les intéressés sont suédois, mais ce n'est qu'un détail, car il ne s'agit pas, ici, d'AOR, même si la marque de fabrique de ce style est quand même présente avec les chœurs et les refrains qui font mouche à chaque fois. Là, c'est un mélange absolument parfait de Hard mélodique, de Hard Rock classique, de Métal Prog, le tout assaisonné d'un léger trait de Heavy. La musique se fait en même temps puissante et fine. C'est hyper mélodique tout en restant Hard. Comme ils le disent eux-mêmes, il faut plutôt aller chercher leur inspiration du côté de groupes comme QUEENSRŸCHE, AVANTASIA ou DIO. Mais attention, ils ont tout assimilé et délivrent une musique qui a sa propre identité. La richesse époustouflante des compositions et l'exécution parfaite m'ont carrément bluffé. Ceux qui sont à l'origine de cette petite merveille sont Jesper LINDBERGH, l'instigateur du projet, qui tient la batterie et œuvre également à a la guitare rythmique (mais pas en même temps !), Stefan NYKVIST et son chant touché par la grâce, Daniel BLOHM à la guitare, Andreas HOFGREN AXELSSON aux claviers et Daniel LYKKEKLEV à la basse.

Ce qui est unique en son genre, je pense, c'est que les musiciens ont commencé à jouer ensemble. Il y a déjà 25 ans, sans qu'aucun album ne sorte. Ils ont donc attendu le bon moment, c'est le moins que l'on puisse dire. Ne vous inquiétez pas, ils vont maintenant se rattraper. En effet, il s'agit d'un concept album, avec une histoire placée dans un pays imaginaire nommé Saraya, qui va s'étaler sur une série de 4, oui vous avez bien lu, quatre albums ! Enfin, l'ouvrage ne compte que 8 morceaux, mais quels morceaux !

The Book Of Wisdom qui débute l'album donne directement le ton. C'est du Hard Rock à la suédoise, avec un petit côté W.E.T. Le chant de Stefan NYKVIST est une vraie bénédiction, tellement il colle parfaitement à la musique ! Alors, bien sûr, lorsque les choeurs arrivent, je ne peux que chavirer. Quelle entrée en matière ! When Worlds Collide est un morceau de Hard ROCK avec un côté sombre où l'influence de QUEENSRYCHE se fait ressentir. La voix de Stefan NYKVIST peut également être rapprochée de celle de Kent HILLI de PERFECT PLAN. C'est un titre dense, avec une rythmique bien serrée. Il y a un délicieux passage au piano qui fait baisser la tension juste avant qu'un solo de folie de Daniel BLOHM ne vienne enflammer le tout.

Distant Memories est un morceau de plus de 6 minutes qui emprunte la route du Heavy mélodique et durcit le ton. Le refrain est accompagné de la double pédale et ça passe bien. Stefan NYKVIST donne dans un chant bien Hard ! En plein milieu du morceau, arrive un passage calme au piano, étonnant, qui installe un tout autre climat. Le solo de guitare prend son envol, plein de vélocité, tout en restant expressif.

If Only For A Moment est un morceau qui débute tout en douceur au piano. Stefan NYKVIST commence à chanter et là, c'est le choc, car sa voix est exceptionnelle. C'est du hard mélodique de très haut niveau. La mélodie est renversante, avec un côté épique tout à fait éblouissant. Les chœurs sont absolument magnifiques, comme d'ailleurs le solo de guitare. Cette guitare de Daniel BLOHM, entremêlée avec les claviers, très présents, pleure littéralement et c'est vraiment de toute beauté. Cette montée émotionnelle me chavire les sens. J'ai une sensation orgasmique lorsque tous les instruments, y compris et surtout la voix, se rejoignent pour ne faire qu'un, puis tout se termine sur quelques notes de piano. Quelle claque ! C'est un grand titre et je me demande si ce ne sera pas mon morceau de l'année 2022, carrément !

Sandman est encore un mid-tempo magnifique de près de 6 minutes, où je déguste, il n'y a pas d'autres mots, la performance de Stefan NYKVIST. Il y a un travail de guitare remarquable et une superbe ambiance. Le refrain est resplendissant. Le solo de guitare démarre en bas du manche pour remonter tranquillement tous les étages. La classe ! Run (The Hunt For The Book Of Widsom) c'est du Hard Rock à l'ancienne, parfaitement exécuté et bourré d'énergie. Le solo de guitare est parfait. Strange In Ice fait dans le Hard Rock à la limite du Heavy, sans fioritures, tout en énergie avec une batterie qui enfonce le clou, un refrain qui claque fort et une guitare en feu. Le dernier morceau, Throne Of Gold fait plus de 9 minutes. Vous pensez bien qu'avec une telle durée, le rock progressif tendance épique est invité à la table. Le temps des grands voyages est arrivé. Les ambiances s'enchaînent, avec des passages calmes et des accélérations, chargées de riffs enflammés. Le trait d'union est bien évidemment la voix de Stefan NYKVIST. C'est un joli travail de composition.

Encore une fois, j'assiste à la naissance d'un groupe au potentiel énorme, et là, je n'exagère pas. Je vous invite sincèrement à passer du temps, beaucoup de temps, sur cet album pour en saisir toutes les subtilités et je vous assure qu'il vous le rendra bien. Quand on sait qu'ils vont en sortir encore plusieurs, je n'ai qu'un mot à rajouter : C'est quand le prochain ?

Je mets deux extraits bien différents pour apprécier le champ musical couvert.

IF Only For A Moment : cliquez ici

The Book Of Wisdom : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Jean-Marc Le dimanche 9 juillet 2023

Ville : Groisy
Merci Métal Intégral de m'avoir fait une nouvelle fois découvert ce groupe : terrible album, le prochain arrive le 11 aout, yeah
Commentaire de JMM213 : Nous sommes exactement là pour ça ! Faire découvrir et aimer des groupes. Et oui, le prochain album, qui s'annonce terrible, comme tu dis, sera chroniqué dans nos colonnes.
Alain Le dimanche 9 octobre 2022
C'est effectivement du tout bon, gavé de mélodies fortes, avec néanmoins un souffle un peu épique. Cela m'évoque un peu MAGNUM, TEN ou les deux albums de ONCE AND FUTURE KING.
Commentaire de JMM213 : Merci Alain pour ton commentaire.... toujours avisé. La comparaison avec MAGNUM est assez judicieuse, car les deux groupes travaillent vraiment à fond leurs compos !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
EVERGREY
Glorious collision
CONSORTIUM PROJECT
Terra incognita
THALIA
The river of books
CIRCLES
The stories we are afraid of - vol 1
AMARTIA
The beast within
Chroniques du même auteur
LANDFALL
Elevate
WHITE SKIES
Black tide
RIVERSIDE
Id.entity
MASAKI
Feed the flame
RENDEZVOUS POINT
Dream chaser
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /