Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ITERUM NATA - Trench of loneliness

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
10titre(s) - 37minute(s)

Site(s) Internet : 
INTERUM NATA FACEBOOK
INTERUM NATA BANDCAMP

Label(s) :
Nordvis
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 06/02/2023
Folk rock psychédélique et sombre
En 2019, l’album The Course Of Empire par ITERUM NATA m’avait parfaitement séduit (cliquez ici) et, en ce début 2023, le projet mené par Jesse HEIKKINEN (HEXVESSEL, THE ABBEY, HENGET, KING SATAN, THE AEON) délivre un quatrième album, lequel procure toujours ces sensations à la fois tissées de lumière et hantées par de sourdes et subtiles menaces. Fondamentalement, les dix compositions reposent sur une trame Folk Rock, à base de guitare acoustique et de chant clair. Quand bien même elles ne reposeraient que sur cet archétype archi-classique, elles constitueraient de fort plaisantes pièces, charmantes et délicates.

Cependant, tout le propos d’ITERUM NATA consiste à transcender le cadre de départ, Folk Rock donc, en y injectant une généreuse dose de psychédélisme : voix éthérées, claviers vintage, guitares acides, structures évolutives (qui ne peuvent nier leurs liens avec le Folk progressif)… Ainsi, sur Losing Connection, la splendeur mélodique à la MAGNA CARTA s’imprègne de couches plus lourdes et d’ambiances spatiales presque Space Rock. Sur The Mountain, les martèlements de batterie presque tribaux, la basse nerveuse et les interactions entre guitare acoustique et riffs électriques, ainsi que le chant passionné m’évoque les jeunes années de NEW MODEL ARMY, des arrangements de claviers vintage apportant une touche fantomatique bienvenue. Même une ballade voix-guitare acoustique comme Bones In The Forest se trouve subtilement rehaussée par des claviers vintage brumeux, du meilleur effet.

Au niveau de l’inspiration et de l’effet visé, il ne faut se laisser berner par ce chant articulé et mélodieux, parfois harmonisé, pas plus que par ces guitares acoustiques et par ces claviers limpides. L’inspiration propre à ITERUM NATA demeure sombre : en témoignent les titres et les textes de I Only Sing With The Dead (digne du meilleur de THE HANDSOME FAMILY), de Comedy Of Humanity (piano-voix débouchant lentement vers des chœurs prenants, peut-être le titre le plus grand-public de tout le répertoire d’ITERUM NATA, car susceptible de plaire aux amateurs de MUSE et de QUEEN) ou de My Name Is Sorrow (que pourrait sans problème adapter GHOST !). Même sur l’instrumental The Feather, ITERUM NATA fait mentir le titre, à force de claviers partiellement épais de riffs de guitare âpres.

Vous aurez compris qu’ITERUM NATA ne correspond guère aux critères coutumiers de notre site. Cependant, les fans de mélodies délicates et d’ambiances paisibles peuvent sans aucun doute s’abreuver à satiété dans Trench Of Loneliness. Les amateurs de déviances subtiles, ainsi que les irréductibles d’une approche négative de l’existence auront leur ration de sonorités vicelardes d’une part, d’assertions foncièrement négatives d’autre part. Quand on parvient avec une telle réussite à combiner si magnifiquement les contraires, pourquoi se priver ?!

Vidéos de Losing Connection cliquez ici et de The Mountain cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
THE GOLDEN GRASS
Coming back again
WAKEUPCALL
Wakeupcall
DANKO JONES
Below the belt
DARCY
Machines de guerre
ALAN PARSONS
Eye 2 eye - live in madrid
Chroniques du même auteur
FOGG
High testament
LAMASSU
Into the empty
ET MORIEMUR
Ex nihilo in nihilum
VOICES OF DESTINY
From the ashes
CYGNUS
The first hour
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /