Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
WINGER - Seven

Style : Hard Rock
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
12titre(s) - 55minute(s)

Site(s) Internet : 
WINGER WEBSITE
WINGER FACEBOOK

Label(s) :
Frontiers Records
 (19/20)

Auteur : JMM213
Date de publication : 12/04/2023
Le 7 est un chiffre sacré, comme cet album !
Je ne vais pas tourner autour du pot. Le 7ème album studio de WINGER est tout simplement colossal ! Si vous pensez que la musique est le meilleur vecteur pour vous émerveiller et provoquer un sourire de contentement sur votre visage, alors cet album vous tend les bras ! Le dernier album du groupe, Better Days Comin' (cliquez ici) remonte à 9 ans déjà et avait recueilli les louanges de RemiFM. Et que dire du précédent, Karma (cliquez ici), qui avait carrément ébloui notre ami, puisqu'il lui avait attribué la note suprême, ce qui est plutôt rare chez nous ?! Si vous désirez connaître en détails l'histoire de ce groupe qui a été multi-platiné à la fin des années 80, et au début des années 90, je vous invite à vous reporter à cette dernière chronique. Mais revenons donc à ce nouvel album, si brillant que je me vois dans l'obligation de faire du titre par titre, tant le travail de composition est impressionnant. Cela mérite d'être expliqué, voire décortiqué, afin de bien mettre en valeur l'extraordinaire matière proposée. Mais avant toute chose, allons-y avec les présentations. La composition du groupe n'a pratiquement pas changé depuis les débuts du groupe en 1988. Nous retrouvons donc Kip WINGER au chant principal, à la basse et aux claviers, Reb BEACH à la guitare et au chant, Paul TAYLOR aux claviers et à la guitare (tous trois passés chez ALICE COOPER), Rod MORGENSTEIN à la batterie (DIXIE DREGS) et enfin, John ROTH le dernier arrivé en 1993, à la guitare et au chant. Je rapprocherai volontiers le style du groupe au Hard US à la MISTER BIG, pour donner une petite idée de l'univers musical qui est très riche. Je pense surtout que je ne peux pas classer ce groupe dans un créneau particulier et c'est tant mieux.

Le premier morceau Proud Desperado donne tout de suite le ton. C'est du hard, à la limite du Heavy. Ça "riffe" sec. Le refrain vient illuminer l'ensemble, un peu à la manière de ce que font les danois de VOLBEAT, avec ce mélange de puissance et de mélodies ! Passons au rock mélodieux avec Heaven's Falling, un pur régal de mid-tempo "catchy". Le chant, magnifique, est d'une grande clarté et les choeurs viennent appuyer le tout comme dans un rêve. J'adore ce genre de morceau ! Le solo est à déguster sans modération. Il en sera d'ailleurs de même durant tout l'album, car, oui, Reb REACH est un grand guitariste ! Le morceau se termine sur une petite démonstration de batterie de Kip WINGER, sans esbroufe, tout en douceur. Majestueuse entrée à la guitare pour Tears Of Blood. GHOST n'est vraiment pas loin, avec ce côté grandiloquent que j'aime tellement. Je pense aussi à SOLE SYNDICATE dans le même style.

"Riffage" de première bourre sur Resurrect Me qui envoie du bois. C'est estampillé Hard US à la AEROSMITH et même un peu "glam" rock avec les Oh ! Oh ! Oh ! qui vont bien. Le son est énorme et la rythmique basse/batterie est juste monstrueuse. Kip WINGER se déchaîne avec un chant typiquement hard rock, à la Brian JOHNSON. Le refrain s'enfonce bien dans le crâne, encore une fois appuyé par des choeurs divins. Le frein à main est totalement desserré sur le solo qui part en vrille. Si vous aimez bien quand la basse écrase tout, Voodoo Fire est là pour vous servir. C'est du Heavy en mode bien lent, qui pèse lourd. Le solo est posé sur une section rythmique techniquement époustouflante à la MISTER BIG. Les parties vocales sont à tomber à la renverse. Enfin, le solo démarre tout en bas du manche, dans un style très Hard blues.

Broken Glass, le morceau lent de l'album, est un modèle de douceur mélodique avec un démarrage claviers/guitare sèche tout en finesse. La voix est absolument magnifique, accompagnée par des choeurs divins. Quel plaisir et quelle qualité d'enregistrement ! Un peu de légèreté maintenant avec It's Okay qui m'envoie sur les terres du "glam" rock à la WILDNESS. Il y a des jolis choeurs féminins typés THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA et j'ai bien compris que ce groupe est capable de tout jouer. Le Hard rock, limite Heavy, déboule tous potards à fond avec Stick The Knife In And Twist et son refrain scandé qui éclate tout. Les suédois de BLACK PAISLEY envoient aussi ce genre de morceau sévèrement "burné". C'est net et sans bavure. One Light To Burn balance un heavy super charpenté flirtant avec le blues rock. Il faut écouter le travail monstrueux de la basse/batterie en constante évolution, et je ne parle même pas des choeurs formidables. Un morceau difficilement classable mais peu importe, puisque la qualité est bien présente.

Comme si c'était encore possible, le niveau va monter d'un cran, à partir de la 10ème chanson jusqu'à la fin de l'album. Ça commence à toucher au sublime, cette affaire ! C'est d'abord Do Or Die, un titre qui me fait apprécier la superbe voix de Kip WINGER, prenant par moments des contours d'une douceur infinie, puis devenant très puissante, très Hard rock, avant de revenir sur une touche bluesy. C'est époustouflant. La guitare est flamboyante et "miaulante". Reb REACH est au top niveau, c'est évident. Les choeurs sont sublimes comme d'habitude. Ce titre est d'une telle densité qu'il ne faut surtout pas hésiter à l'écouter plusieurs fois pour l'apprécier. Et puis, je vais vous faire une confidence, la fin du morceau me fait penser au grand YES avec cette ligne de chant à la Jon ANDERSON et aussi sa structure progressive. Du grand art ! Time Bomb est un mid-tempo chargé, surchargé même de choeurs, qui prend une couleur absolument délectable. C'est du hard US fusionné avec de la prog et le résultat est admirable. Le refrain est à tomber et la ligne de guitare est obsédante et hypnotique. C'est juste imparable. Le solo complètement débridé en rajoute une couche, une très grosse couche même. C'est du très haut niveau ! Un album de cette qualité ne pouvait se terminer sans dévoiler son plus bel atour, niché dans un écrin de plus de 7 minutes. Il s'appelle It Call Comes Back Around et commence tout en douceur, avec une empreinte métal symphonique du plus bel effet. Encore une fois, la performance vocale me met à genoux. Kip WINGER a tellement de variations dans sa voix que ça frôle l'indécence ! Ce morceau est superbement écrit, plein de finesse et il demande plusieurs écoutes pour en saisir toutes les subtilités. Cela se rapproche de la progressive, avec plusieurs climats à l'intérieur. Il y a aussi ce numéro de haute voltige à la guitare sur un solo tout simplement épique et colossal, avec une montée en intensité complètement dingue. La fin du titre est évanescente avec les choeurs qui viennent enrober le tout. La classe, tout simplement !

Je ne me suis pas encore remis d'une telle claque et je sais déjà que cet album continuera de tourner sur ma platine encore longtemps. Pratiquement une heure de musique d'une telle qualité, ce n'est vraiment pas courant. Monumental est le mot qui convient le mieux. Ah si, il y en a un autre… MERCI !

L'album sort le 5 mai.

Proud Desperado : cliquez ici

It All Comes Back Around : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le mardi 16 mai 2023
Comme annoncé 3 semaines avant sortie par METAL INTEGRAL et JMM213, il fallait se préparer à écouter un fantastique album ! Chose faîte ici et je confirme cette chronique en tous points ! Monumental ! OUI !
Commentaire de JMM213 : On est d'accord !
Laudrome26 Le jeudi 13 avril 2023

Ville : Romans sur Isére
Belle chronique à la hauteur du talent fou de ces musiciens. J'ai vu qu'un titre avait été co-écrit avec Desmond CHILD...
Commentaire de JMM213 : Merci ! tout le mérite en revient aux musiciens ! Avec une telle qualité, la chronique est facile...
Rémifm Le jeudi 13 avril 2023
Que dire ! Ces musiciens ont un talent fou... Il me tarde de poser un casque sur mes oreilles et me délecter de cette nouvelle offrande, fort bien détaillée ici... Rock'On !
Commentaire de JMM213 : Je pense qu'une écoute au casque ne fera que magnifier ce splendide album !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
POISON ROSE
Little bang theory
RAVENEYE
Breaking out
SAVE THE WORLD
Two
PANORAMA
Around the world
SHAKRA
High noon
Chroniques du même auteur
KING'S X
Three sides of one
CHRIS ROSANDER
The monster inside
SAINTS TRADE
The golden cage
HOUSE OF SHAKIRA
Xit
THRESHOLD
Dividing lines
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /