Français  
Accueil    Boutique    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ANDERS ERIKSSON - Man on fire

Style : Rock
Support :  MP3 - Année : 2019
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 38minute(s)

Site(s) Internet : 
ANDERS ERIKSSON WEBSITE
ANDERS ERIKSSON FACEBOOK

Label(s) :
Echomanrecords
 (16/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 12/04/20
Ciblé pour le marché américain... mais pas que !
Anders ERIKSSON est un chanteur, compositeur suédois originaire de Stockholm qui vit maintenant à Vancouver au Canada. Il nous a gentiment envoyé son album qui date de 2019 et possède de nombreuses qualités. Il est globalement assez ciblé pour le marché rock/hard US. Ainsi j'ai lu sur sa page Facebook, qu'Anders apprécie beaucoup 3 DOORS DOWN, HINDER. Mais l'album ne contient pas que des compositions influencées par ces groupes. Finalement il est assez varié, moderne et très bien produit par Murray YATES. Ce guitariste a composé tous les titres avec Anders. Il est accompagné dans son projet par Mark WATSON à la basse et guitare rythmique et Pat STEWART à la batterie.
À noter que ce dernier fut le batteur de Bryan ADAMS et qu'on le retrouve aussi sur le chef-d’œuvre de Paul LAINE Stick It In Your Ear. Donc vous comprendrez que les musiciens sont excellents ! Anders quand à lui s'avère un très bon chanteur et j'aime sa voix. D'emblée Broken Promises me plonge dans ce rock/hard américain alternatif, un peu sombre mais non dénué de mélodie. Je pense ici également aux canadiens de NICKELBACK. Ce qui pour moi est un gage de qualité ! Changement d'univers avec How Many Mountains plus aérien et plus Pop. Les claviers sont beaucoup plus présents ce qui donne une belle légèreté à l'ensemble. Allez retour aux US avec Blood Shot Eyes avec ses belles guitares et sa jolie mélodie lancinante. La ballade Faster Than The Speed Of Light un peu symphonique se laisse écouter facilement. Elle est plutôt agréable et réussie. L'entraînant The Way I Feel revient sur les terres de ce rock US musclé des 3 DOORS DOWN ou SHINEDOWN. Je trouve que la voix du suédois colle parfaitement au style. Le plus est que l'aspect mélodique demeure essentiel dans les compositions. Changement de cap artistique avec un dansant Dreams qui aurait puisé son inspiration chez EURYTHMICS. Il y a de la variété dans cet album ! Un Love Is Blind aux consonances bien métal vient conforter mon idée. Un morceau avec du gros son, des riffs pesants et un refrain qui s'incruste dans votre tête. La power ballade For Less Than Stellar Crimes m'a beaucoup plus par sa plaisante mélodie lancinante et presque obsédante. J'évoquais la diversité des compositions et bien l'incursion dans le rap (léger) de Still The Same confirme encore mon sentiment. La collaboration avec le rappeur KINGMONEYMARK fonctionne bien. Le rythmé et entraînant Man On Fire conclut de belle manière l'album. Je pourrai reprocher le manque de cohésion de l'album mais finalement cette disparité, cette multiplicité des genres abordés ne serait-elle pas sa force ? Je pense pour ma part que oui. Tous les titres sont bons, les musiciens sont irréprochables. Il ressort de ce Man On Fire un beau et gros potentiel.
Un bon 16,5 plus qu'encourageant !

Still The Same : cliquez ici



COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
BOUTIQUE METAL INTEGRAL
Achetez ces articles dans notre boutique :

 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DRIVING DEAD GIRL
Don't give a damn about bad reputation
ULVER
Childhood's end
HEADCAT
Walk the walk... talk the talk
BRIEG GUERVENO
Ar bed kloz
ALHANDAL
Rotta
Chroniques du même auteur
BLUE ÖYSTER CULT
The symbol remains
FAIR WARNING
Fair warning
ALCHEMY
Dyadic
SATIN
Satin
KANE ROBERTS
The new normal
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /  Conditions générales de vente