Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
DAWNWALKER - Ages

Style : Metal
Support :  MP3 - Année : 2020
Provenance du disque : Reçu du groupe
8titre(s) - 58minute(s)

Site(s) Internet : 
DAWNWALKER BANDCAMP
DAWNWALKER FACEBOOK

Label(s) :
Auto Production
 (18/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 22/12/2020
Splendide épopée
Formé en 2011 sous l'égide du chanteur, guitariste et compositeur Mark NORGATE, DAWNWALKER a publié de manière indépendante et confidentielle trois albums avant Ages, ainsi que plusieurs EP. Pour ma part, il s'agit d'une première rencontre et, autant ne pas vous le cacher, d'une découverte on ne peut plus réjouissante. Dès les premières écoutes, l'impression s'avère favorable, captivé que je suis par un style passionné et foisonnant. Pour autant, je me trouve fort dépourvu, ou à tout le moins circonspect, quand il s'agit de mettre des mots, de proposer des repères, d'identifier nettement des influences. Je tente néanmoins une description, fut-elle approximative...

Même si le terme progressif apparaît comme galvaudé, je ne peux éviter de l'employer pour décrire les structures des compositions sur Ages. Je songe en particulier aux trois morceaux avoisinant les 11'30, ainsi qu'à Ancient Sands, monumentale pièce excédant les treize minutes. De tels formats permettent une construction en séquences successives, avec des variations d'ambiances, franches ou subtiles selon les cas. Et en matière de variations stylistiques qui correspondent à autant d'ambiances, la palette s'avère extrêmement large : une voix claire masculine (parfois rejointe par son pendant féminin) simplement accompagnée par une guitare acoustique peut l'instant d'après se trouver rejointe par des chœurs splendides et des riffs laconiques. Un peu plus tard, l'ensemble peut s'emballer à proposer des rythmiques plombées et hachées, ou même de grandes envolées épiques à la limite du Black Métal. D'ailleurs, les vocaux se font si nécessaire criards et haineux, voire rauques et caverneux. C'est ainsi que la plus grande délicatesse côtoie une brutalité ravageuse, sans que cela paraisse incongru.
Car bien évidemment, tout l'enjeu consiste à que cet éventail d'ingrédients a priori disparates n'en demeure pas moins solidement agencés afin de préserver une logique d'ensemble. Ce que DAWNWALKER parvient merveilleusement à réaliser, avec à la clé l'impression palpable d'assister à une représentation d'on ne sait quelle aventure à très fort potentiel dramatique.

Le fait est que Ages pourrait sans nul doute attirer les fans de formations aussi variées que OPETH, MASTODON, WOLVES IN THE THRONE ROOM, PURE REASON REVOLUTION, PINEAPPLE THIEF...
Pour vous convaincre de cette variété, voici la vidéo de l'album : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ATARKA
Sleeping giant
STAHLMANN
Adamant
SUICIDAL TENDENCIES
World gone mad
A VANISHING SELF
Mirrors
P.O.D.
Circles
Chroniques du même auteur
THE SONIC OVERLORDS
Last days of babylon
CHASTAIN
The 7th of never
TONY MILLS
Over my dead body
VARDIS
Quo vardis
KING HISS
Earthquaker
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /