Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BEES MADE HONEY IN THE VEIN TREE - Aion

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du label
8titre(s) - 79minute(s)

Site(s) Internet : 
BEES MADE HONEY IN THE VEIN TREE FACEBOO
BEES MADE HONEY IN THE VEIN TREE INSTAGR
BEES MADE HONEY IN THE VEIN TREE BANDCAM

Label(s) :
Magnetic Eye records
 (17/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 03/09/2023
Lourd et tourmenté voyage psychédélique
J’avoue sans honte avoir totalement loupé les débuts discographiques de ce quartette, originaire de Stuttgart. Ni les deux premiers albums studio – Medicine (2017) et GrandMother (2019) -, ni le live Harvestmen (2022) n’avaient pénétré mon écran radar. Session de rattrapage salutaire à l’occasion de la parution de ce troisième album, Aion. Autant prévenir les amateurs de formules simples er directes, il est encore temps de quitter cette chronique !
En effet, les quatre cavaliers de l’Apocalypse pratiquent une musique exigeante, adepte des formats longs (voire très longs, comme en témoignent les plus de 21 minutes de Grey Wels !) et de la confrontation d’influences très diverses. Autant dire que l’exercice de définition s’avère aussi ardu que l’écoute répétée de l’album s’avère addictive.

Si l’on prend en compte deux critères objectifs et essentiels dans le projet de BEES MADE HONEY IN THE VEIN TREE, à savoir la lourdeur et la lenteur, on se trouve fondé à convoquer l’appellation Doom Metal. Sans que l’on puisse aucunement affilier le groupe au Doom classique à la SAINT VITUS, pas plus qu’au Doom épique à la CANDLEMASS. L’aspect crasseux de certains riffs et le rendu boueux de certaines rythmiques convoquent inévitablement le Sludge le plus rampant et éminemment malsain.

Par ailleurs, les guitares se font plus souvent qu’à leur tour aussi acides que flottantes, pourvoyeuses d’orages tournoyants et de mélodies, tour à tour déchirées et limpides, voire apaisées. Dans un ordre d’idée analogue, les vocaux, délivrés dans un registre clair, sont mixés en retrait et semblent souvent flotter à l’arrière-plan, de manière fantomatique. Autant d’éléments qui incarnent une dimension psychédélique sombre. Laquelle a de facto peu à voir avec le Rock psychédélique de la seconde moitié des années 60 (avec ses prolongations dans la première partie des 70’s). Ici, le psychédélisme ne cherche aucunement à faire briller le soleil plus ardemment car vu à travers une goutte d’eau posée sur une fleur. Dans le cas présent, le psychédélisme traduit plutôt un sévère dérèglement des normes en vigueur, une dérive qui confine à la dislocation, en parfaite conformité avec ce que THE DOORS gravèrent pour l’éternité sur des pièces majeures comme The End ou The Celebration Of The Lizard (versions live). Plus étrangement, ce pendant psychédélique m’évoque les œuvres Post-Punk de la toute fin des années 70 et du tout début des années 80, administrées par quelques guitaristes comme Geordie (KILLING JOKE) et Will SERGEANT (ECHO AND THE BUNNYMEN). Pas de psychédélisme fantasmatique et pastoral donc, mais bien une exploration torturée des sombres passions humaines. L’instrumental paisible Consonance, un des rares morceaux brefs de cet album, instille même un trait d’union en direction de l’Americana.

Entre Doom, Sludge, Post Rock et Shoegaze, BEES MADE HONEY IN THE VEIN TREE trace vaillamment une piste exigeante, qui fait appel au goût de l’aventure et à la patience des auditeurs. Ainsi que l’annonce la pochette purement (photo)graphique, dénuée de toute mention typographique (nom de groupe ou d’album), cet opus nécessite de lâcher prise et de se laisser porter au fil de ce parcours monumental.

Vidéos de Divergence cliquez ici et de Scouring The Land cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Rémifm Le dimanche 3 septembre 2023
Vous me recopierez 100 fois le nom du groupe svp !
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
DUNE SEA
Dune sea
MISTY GREY
Chapter 2
KARMA VULTURE
Something better
STONE VALLEY
Iv
MONOLITH CULT
Gospel of despair
Chroniques du même auteur
BLOOD CEREMONY
Living with the ancients
EL ROYCE
Black saints of bourbon street
TENHI
Valkama
DARK QUARTERER
Pompei
TROUBLED HORSE
Revolution on repeat
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /