Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
BRAINSCANNER - Slow evolution

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du groupe
10titre(s) - 34minute(s)

Site(s) Internet : 
BRAINSCANNER FACEBOOK
BRAINSCANNER INSTAGRAM
BRAINSCANNER BANDCAMP

Label(s) :
Electric Funeral Records
 (18/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 15/09/2023
Une histoire de paranoïdisme et d'éclectisme
Eh bien voilà ! Pour moi qui suis un amoureux de doom metal, Slow Evolution coche quasiment toutes les cases de ce que j’attends d’un album de ce genre : du doom, du metal, des riffs de mastodontes, un bon son et de la créativité. Le plaisir est d’autant plus intense que la surprise est grande car en vérité j’ignorais tout de l’existence du groupe. À ma décharge, je constate que BRAINSCANNER a une histoire qui paraît compliquée. La naissance de ce groupe de São Paulo semble remonter à une dizaine d’années mais sa première empreinte discographique date du EP 3 titres Trilobita sorti en 2016 (doom classique avec une production brute de décoffrage). S’ensuit une pelleté de singles sortis entre 2018 et 2021, puis un split album au tout début de 2022 partagé avec TROMBA et enfin l’album qui nous intéresse ce jour : Slow Evolution.

Quand je parle d’une « histoire compliquée », j’ajoute que la nature-même du groupe n’est pas conventionnelle. En fait, BRAINSCANNER est aujourd’hui composé d’une paire d’artistes qui compose, écrit, joue et chante tout, à laquelle s’ajoute une tribu d’invités bien rôdés (cf. composition du groupe en bas d’article).

Slow Evolution commence par le riff lointain et filtré de Join The Hive, jusqu’à ce qu’il explose en grandeur nature dans tes oreilles. C’est sombre mais sur un rythme soutenu qui s’appesantit pourtant sur le final. Notez que la voix de Ricardo sonne sur un mode un peu forcé et guttural, généralement associé au sludge metal. Ce n’est pas un chanteur hors pairs mais tout à fait à sa place dans l’ambiance globale. Personnellement, je préfère le screaming d’Alexandre que je découvrirai sur le troisième titre, All Seeing Eye, et qui ajoute une forte tension à cet excellent morceau dont j’apprécie le riff qui écrase tout, l’excellent chorus de guitare et ce clin d’œil appuyé à BLACK SABBATH période Paranoid. (Si tu n’as pas compris pourquoi cet album sort chez Electric Funeral Records, réécoute ce morceau.)
Revenons un instant à la seconde plage, Obsolete un titre 200% doom metal, simple, dépouillé et d’une irrésistible efficacité pour animer les amateurs de headbanging et d’air guitar. Notons au passage que BRAINSCANNER ne donne jamais dans l’extension gratuite de ses compositions et que le plus long des titres dure cinq minutes et demi, avec une moyenne à trois minutes et demi.
Circles se déroule dans l’atmosphère paranoïdesque déjà citée, y compris pour la touche psychédélique, avec cette impression tenace que le terrible riff de cet instrumental est sorti du génial cerveau de Tony IOMMI. J’adore !
Ah ! du nouveau et de la fraicheur grâce au rythme de batterie bien secoué de The Missing Piece. Cette chanson me surprend et me ravit à la fois, tant par sa rythmique que par ses arrangements originaux et son très bon solo de guitare. Ce n’est pas la seule surprise de l’album car Cold Light qui suit va jouer l’alternance entre agressivité et lourdeur.
Nous en sommes à Triceratops, un court instrumental des plus étonnant avec une intro marrante, des interventions de claviers chelous et une outro tout aussi barrée.
Entre nous, Sliders n’est pas le titre le plus indispensable de l’album mais ses trois minutes ne me font pas décrocher. Heureusement car je peux ainsi profiter du très bon Typewriter, un morceau assez atypique et créatif avec ses ponts composés par des équilibristes.
Pour clôturer le voyage, BRAINSCANNER nous propose son plus long titre, The Great Wheel. Démarrage en douceur par des arpèges qui se déploient comme dans du rock psychédélique. Cependant, au bout d’une minute la guitare puissante vient tout fracasser et le morceau prend une tournure de stoner instrumental joliment charpenté. Très agréable conclusion.

Après quelques écoutes de l’album, je vois poindre différents styles au fil des morceaux, du doom pur et dur, une tendance sludge notamment soulignée par les voix, un épisode sabbathien particulièrement réussi, et un côté psych-stoner qui ne demande qu’à s’épanouir. Si je parlais d’un LP, je dirais que la face A, dans sa construction classique m’a totalement conquis et que la face B, plus surprenante et éclectique, laisse envisager de nombreuses pistes d'évolutions possibles pour l’avenir du groupe, mais à les en croire il s'agirait d'une lente évolution.

Quoi qu'il en soit, pour les doomsters fans de gros riffs, Slow Evolution est une expérience à tenter absolument.

***


BRAINSCANNER est composé de :
- Ricardo SIQUEIRA, guitares, chant et basse sur The Missing Piece ;
- Alexandre DANTAS, batterie, chant sur Typewriter et All Seeing Eye, clavier et basse.

Et des invités :
- Regis MUNHOZ (A FERRAMENTA), batterie sur Sliders et Triceratops ;
- Anderson VACA (PESTA), basse sur Circles ;
- Vincent DELIA (DEATH PROOF), basse sur The Great Wheel ;
- Joszja DE WEERDT (BEAVER), guitare sur Typewriter.

***


Extrait de Slow Evolution :
- Obsolete : Cliquez ici !
- Join The Hive : Cliquez ici !

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
CLOUDS TASTE SATANIC
Tales of demonic possession
ASTRAL SLEEP
Astral doom musick
FOREST OF SHADOWS
Among the dormant watchers
THE MATTERHORN PROJECT
The traveler
KING GOAT
Conduit
Chroniques du même auteur
CLONE SHOP
Antarcticall
MESSA
Close
MISTY ROUTE
Without a trace
BULLET-PROOF
Cell xix
VANTRE
Sanji
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /