Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
ROCKETT LOVE - Galactic circus

Style : Hard Rock
Support :  CD - Année : 2023
Provenance du disque : Acheté
11titre(s) - 45minute(s)

Site(s) Internet : 
ROCKETT LOVE FACEBOOK

Label(s) :
Pride & Joy Music
 (19/20)

Auteur : Laudrome26
Date de publication : 17/10/2023
Démonstration d'efficacité à la suédoise !
Quand j'ai vu que ce troisième album des Suédois de ROCKETT LOVE était mixé et mastérisé par le surdoué Erik MARTENSSON (ECLIPSE, W.E.T., AMMUNITION, NORDIC UNION) j'ai fait tilt. Je connaissais leur deuxième et excellent album Greetings From Rocketland de 2019. Déjà le leader d'ECLIPSE y avait amené son expérience musicale. Tout cela m'amène à ce Galactic Circus plein de verve, de mélodies tonitruantes et d'une énergie à tout va. C'est comme si GRAND DESIGN (sans les influences de DEF LEPPARD) rencontrait ECLIPSE et W.E.T.. Les guitares font le spectacle et envahissent l'espace musical. Il faut dire qu'il y a deux, voire trois guitaristes. C'est un disque emballant, tant au niveau rythmique, parfois heavy mais pas trop, aux mélodies faciles d'accès. Du très beau travail comme les Suédois savent le faire. La concurrence est rude dans le pays et la qualité est toujours de plus en plus haute. Allez c'est parti avec Never Look Back et ces guitares acerbes et un refrain bien plus AOR qui se retient d'entrée. La voix agressive de Daniel SAMUELSON semble avoir été conditionnée pour ce hard rock mélodique plein de tonicité. Le solo de guitare est net et sans bavure. Ne tiendrai-je pas d'entrée un petit hit ? Je crois bien ! To Much Water Under The Bridge tire plus vers un hard rock mélodique de facture plus classique. Les guitares constituent un fond sonore solide et rugueux mais avec une belle justesse mélodique. On ne bascule pas dans le heavy tout de même. Le viril Running Out Of Time ne ralentit pas le rythme et l'emphase mélodique des Suédois. Je suis emporté par un tourbillon de guitares dynamiques.
ROCKETT LOVE pose ses valises avec un beau mid-tempo Under The Gun qui joue plus sur la sensibilité. Excellent encore ! Ils sont à l'aise dans tous les domaines. Le solo apporte une robustesse et une consistance bienvenue. Attention cela repart avec des intentions plus solides avec Easy Come Easy Go. Un hard rock bien mélodique ou la batterie donne une véritable impulsion à la composition. Quel son de guitares encore sur On The Radio ! Daniel SAMUELSON pousse sa voix et emmène le morceau dans ce hard rock ciselé à la NORDIC UNION ou ECLIPSE. Comment résister à cette avalanche sonore ? Et une petite reprise cela vous dirai ? Le choix s'est porté sur Talk To Ya Later de 1981 (N°101 aux USA) de THE TUBES, co-écrit par Steve LUKATHER (TOTO) et David FOSTER (CHICAGO, Kenny LOGGINS). Leur version est vitaminée et donne envie de se déhancher. La guitare se déchaîne. Bien vu encore ! Des guitares à la Hard US de partout, un refrain superbe, The Angels Cry débarque. Il est dur de se défaire de ce titre tant il est puissant et aguicheur. J'adore tout simplement. Le premier titre qui se rapproche d'un AOR plus classique est ce Fly Away. Malgré cela il est dur de ne pas se faire captiver tant la qualité est là (ces petits claviers bien placés à la MISS BEHAVIOUR…). Double guitare et retour en force de ce hard mélodique musclé avec Last Man Standing. Le refrain comme toujours est hyper entraînant. L'intensité et la prédominance des guitares ne faiblit pas sur The Harder You Rise The Harder You Fall. Le refrain est de nouveau mélodique à souhait avec de belles harmonies vocales. ROCKETT LOVE frappe fort et s'est déjà forgé son propre style. Un groupe et un album qu'il vous faut découvrir si vous ne les connaissez pas. Moi j'ai craqué et je suis un "ROCKETT LOVER" à fond !

ROCKETT LOVE :
Chant, Guitare, claviers : Daniel SAMUELSON
Guitare rythmique: Stefan WESTERLUND
Guitare solo: Gustaf EKLUND
Batterie: Fredrik AHLIN
Basse: Dennis VESTMAN

Too Much Water Under The Bridge : cliquez ici

Never Look Back : cliquez ici

Chronique de ROCKETT LOVE : Greetings From Rocketland : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
SOUL SELLER
Back to life
RONNIE ROMERO
Raised on radio
BST
In the blink of an eye
CHIPPER
Self patrón
SURVIVOR
Reach
Chroniques du même auteur
BURNING RAIN
Face the music
CITY OF LIGHTS
Before the sun sets
THE GEORGIA THUNDERBOLTS
Can we get a witness
PHIL VINCENT
Hypocrite
REVLIN PROJECT
Beyond the dreams
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /