Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
CORROZION - Dark lights

Style : Metal
Support :  MP3 - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du groupe
4titre(s) - 21minute(s)

Site(s) Internet : 
CORROZION BANDCAMP
CORROZION YOUTUBE
CORROZION FACEBOOK
CORROZION INSTAGRAM

Label(s) :
Auto Production
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 17/06/2023
Un album effectivement sombre et lumineux
La formation angevine CORROZION entre dans sa troisième année d’existence et a derrière elle le single 2 titres, Come Back / Exil de 2020 ainsi que le 3 titres, Practice Live Session de 2022. Je vais être un peu dur mais je perçois le premier exercice comme du metal sympa bien qu’un peu pataud. Quant à la live session, je constate une première étape de complexification très intéressante mais malheureusement avec un rendu manquant cruellement d’envergure.

Quel pas de géant franchi avec Dark Lights ! L’EP contient quatre titres dont deux anciennes compos, Hypnotized et Sleepwalker légèrement revues mais surtout, proposées cette fois-ci avec un son à la hauteur des morceaux et cela m’a fait un bien fou de les entendre ainsi. Le saut qualitatif est tellement énorme entre l’EP de l’an dernier et celui-ci que j’ai l’impression d’écouter une autre musique. Chapeau au Dome Studio et à David POTVIN (LYZANXIA) pour cette production qui met enfin en valeur le travail de CORROZION !

Sincèrement, je suis embêté pour coller une étiquette sur le metal de ce groupe. Une datation à l’oreille le situerait dans le trip des années 90 mais qui cependant passe crème dans la scène actuelle. Vous allez y trouver une petite dose d’horreur perceptible à travers de jolies dissonances contrôlées comme sur Hypnotized. Le riffage de Damien SAUNIER alterne entre des passages syncopés puissants et des accords plus amples qui confèrent un bon équilibre au morceau. Le second titre plus mordant, Out Of Time, reprend ce schéma avec une guitare qui navigue entre des harmoniques entêtantes et des interventions massives, ce que nous avait par exemple apporté NEUROSIS. Mais le groupe s’éloigne de cette référence lorsqu’il intègre un refrain très chantant (sans pour autant être naïf). Pour moi, le fleuron de l’album est When Death Decides For You. Ce titre arrive à marier une rythmique lourde et poisseuse avec une basse comme j’en redemande et une guitare qui navigue entre de l’incisif et du plaintif. La ligne vocale est callée sur une très bonne mélodie en demi-teinte, un exercice beaucoup plus casse-gueule qu’il n’y paraît et réalisé à la perfection. A ce propos, je tiens à souligner la qualité du chant de Nicolas BOUINEAU, un chant clair, puissant, qui peut être hargneux avec parfois un flow à la HETFIELD, mais reste capable d’aller chercher des sonorités très en profondeur et de vous restituer de vrais râles abyssaux. Ecoutez-le sur Sleepwalker, il nous fait un festival. Ce dernier titre à l’énergie rampante est un autre petit bijou sur lequel la section rythmique de Vincent TANGUY à la basse et Bruno PAQUENTIN derrière les futs fait des étincelles. Ce titre nous ramène à des sensations proches du doom mais dans un écrin plus peaufiné que l’acception classique du genre, me faisant penser de loin au fameux Creep de RADIOHEAD. Notons ici l’importance des claviers de Richard DOMEAU pour ouvrir l’espace sonore tout en épaississant l’ambiance.

Après de nombreuses écoutes de Dark Lights, j’identifie plusieurs voies ouvertes pour le futur du groupe. Je n’ai aucune prétention à influencer qui que ce soit mais, à titre personnel, j’adorerais qu’ils creusent ce côté sombre et heavy des mid-tempos, voire même des tempos lents, car les deux derniers titres plantent vraiment une ambiance à couper au couteau que j’adore et pour moi c’est dans ce genre que le quintet excelle.

Êtes-vous prêts pour une conclusion en forme de punchline à la con ? « Quand la CORROZION s’attaque au metal : d’Angers ! »
OK, je sors.

***


CORROZION est composé de :
- Damien SAUNIER, guitare et chœurs ;
- Vincent TANGUY, basse ;
- Bruno PAQUENTIN, batterie ;
- Nicolas BOUINEAU, chant ;
- Richard DOMEAU, samples, chœurs, synthés.

***


Extrait de Dark Lights :
- When Death Decides For You : Cliquez ici !
- Sleepwalker : Cliquez ici !

COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
FALLEN EIGHT
Rise & grow
DUSK OF DELUSION
Try your freedom
TRIBUNE
Tales
POP EVIL
Up
IVORY TOWER
Subjective enemy
Chroniques du même auteur
GUT'S
High as noise
BRIGHT
Bright
MOOZOONSII
Inward
ASHBREATHER
Hivemind
DOLLOSTER
New tomorrow
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /