Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
THE RODS - The rods

Style : 80's & 90's Re-releases
Support :  MP3 - Année : 2021
Provenance du disque : Reçu du label
11titre(s) - 39minute(s)

Site(s) Internet : 
THE RODS WEBSITE

Label(s) :
High Roller Records
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 16/10/2021
Réédition d'un groupe en net progrès
Dans ma chronique de la réédition par High Roller du premier album du trio new yorkais THE RODS, je n’avais pas été tendre avec Rock Hard, album proposant un Hard Rock très générique et peu remarquable (relire ici : cliquez ici). Possédant depuis des années son successeur (bizarrement sans titre), je suis de fait plus familiarisé avec le répertoire mis en avant par le trio en 1981. Du point de vue du style, rien n’a fondamentalement changé : David FEINSTEIN (guitare et chant), Carl CANEDY (batterie et chant) et le nouveau venu à l’époque Garry BORDONARO (basse et chant sur un titre) se cantonnaient à un Hard Rock on ne peut plus basique : petits riffs tranchants rehaussés par des solos de guitare criards et bluesy, chant direct et nerveux, rythmique binaire, le tout dans la droite lignée du Hard nord-américain tel qu’il fut popularisé dans les années 70 par GRAND FUNK RAILROAD, BACHMAN TURNER OVERDRIVE et Ted NUGENT.

Ceci dit, on constate une écriture plus affûtée, pour un résultat plus efficace que sur l’album initial, et ce, qu’il s’agisse des tempos médium ou des morceaux plus enlevés. Bien que peu inspirés, les riffs et les solos se trouvent efficacement agencés et apportent leur dose d’électricité primitive, dûment adossés au duo rythmique solide, mais aussi capable d’une certaine souplesse, comme sur le bluesy et délicat Woman. En somme, des morceaux plus variés, mieux travaillés, parfois pourvus d’arrangements pertinents, tout cela aboutit à davantage de maturité. Point commun avec Rock Hard, The Rods comporte pas moins de deux reprises. La première allait chercher dans la rareté obscure puisque Nothing Going On In The City était à l’origine un titre Rock énergique et direct par le groupe hollandais WHITE HONEY ; lequel subit ici un traitement ultra-nerveux et percutant du meilleur effet. Nettement plus étonnante est la réappropriation de Ace In The Hole, composition initialement écrite par le chanteur Robert FLEISCHMAN (premier détenteur du micro chez JOURNEY) pour son premier album solo Perfect Stranger (1979) ; on pouvait craindre une approche pataude de ce morceau d’AOR, mais on découvre un titres respecté dans son esprit initial, joliment musclé, surtout splendidement servi par le chant chaud et vibrant du bassiste BORDONARO. Après avoir entendu sa prestation vocale, on ne peut que constater qu’il est de loin le meilleur chanteur du groupe et que THE RODS aurait sans doute gagné en personnalité en lui cédant définitivement le micro !

Le progrès se constate en outre du côté de l’interprétation et de la production. La première se trouve bien plus adaptée à la nature de chaque morceau. Quand le tempo l’exige, le trio met le pied dedans et distribue les beignes avec un bel entrain (écoutez la doublette introductive Power Lover et Crank It Up, vivifiante comme du Ted NUGENT). S’il faut lever le pied pour se faire plus lourd ou plus subtil, les trois compères s’adaptent relativement bien.
En peu de temps, les lascars étaient parvenus à injecter de l’énergie et une dose de nuance dans leur Hard Rock standard, ce que cette réédition (augmentée de Getting Higher, face B de single) permet de constater. Du coup, je conseille l’acquisition optionnelle de cet album fort sympathique.

Vidéo non officielle de Woman : cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BLACK ANGELS
Broken spell
GERMANE
All time highs – the untouched series vol 1
TITAN
Metal fever 1983 - 1989
COMMANDMENT
Engraved in stone
SURVIVOR
Too hot to sleep
Chroniques du même auteur
VOID CRUISER
Call of the void
RIOT CITY
Burn the night
BURN THE SUN
Le roi soleil
BRYMIR
Breathe fire to the sun
SPELL
Tragic magic
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /