Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
INWARD - The withering

Style : Metal
Support :  CD - Année : 2023
Provenance du disque : Reçu du groupe
5titre(s) - 21minute(s)

Site(s) Internet : 
INWARD FACEBOOK
INWARD BANDCAMP
INWARD INSTAGRAM

Label(s) :
Auto Production
 (17/20)

Auteur : Pumpkin-T
Date de publication : 04/06/2023
Du metal sous très haute tension
Je reconnais que le metalcore n’est pas à 100% dans la ligne éditoriale de Metal Intégral, d’autant plus quand il est dopé au death metal. Toutefois, la qualité de The Withering par INWARD mérite amplement que nous nous y arrêtions.

À juste titre, les deathcoreux champenois ont foi dans leur travail et se sont donnés les moyens pour nous servir un skeud de très haut niveau. Voyez plutôt, ils ont fait appel à Sylvain MASURE (L’ESPRIT DU CLAN, HANGMAN’S CHAIR, MASS HYSTERIA) pour la prise de son et le mix, et à Thibault CHAUMONT du Deviant Lab (IGORRR, ULTRA VOMIT, CARPENTER BRUT…). Résultat : du point de vue prod l’affaire est pliée, c’est une bombe. Reste à autopsier ce que la bestiole a dans les boyaux…

J’envoie le son et, dès l’ouverture, un sentiment d’urgence absolue m’envahit. Wither impose un violent stress. Sans doute est-ce dû à la syncope très appuyé de la rythmique à haut régime ainsi qu’à l’alternance des deux chants, à savoir un growl hargneux et du screaming assez aigu et paniqué. Imitation poursuit la tornade avec la même tension et toujours cette technique vocale de Void et ses impressionnants décrochages scream/growl qui donnent vraiment l’impression d’un chant responsorial. Toujours ces riffs hyper tranchants de la part des guitaristes Thomas et Johan qui, au-delà du tronçonnage incisif, proposent aussi de jolies envolées un peu plus lyriques sans toutefois en rajouter pour éviter de verser dans de la mélodie trop facile.
Ouch ! Blackout possède l’intro la plus apocalyptique de l’album, pour se concentrer ensuite sur un mélange de lourdeur, de départs speed et de courts temps de respiration utilisés pour relancer la machine chaque fois plus puissamment. L’architecture du morceau est bien foutue. Une fois arrivé à Metempsychosis, je n’ai plus aucun doute sur le potentiel du groupe à gérer des rythmique complexes et les stops and go millimétrés qui font tout l’attrait de ce titre. Pour clôturer cet album, Abyss Of Psyche ne réduit pas la vapeur, loin de là. C’est la dernière occasion d’apprécier le remarquable travail de Laurent derrière ses futs, précis et varié, et celui de Karim dont la basse est le complément idéal à cette rythmique versatile de haute précision.

The Withering est un album homogène, malgré le fait qu’INWARD aille picorer dans des répertoires variés - death, metalcore, mais aussi thrash, hardcore, black ou grind. Mais tout ceci ne serait qu’une dissection de spécialistes dont on se moque bien…
En réalité, l’œuvre prend la forme d’une boule de nerf compacte, technique, rapide et puissante - de quoi satisfaire, à mon sens, un large public de metal extrême.

***


Quoi ? Une illustration de couverture générée par IA ?
Le seul détail qui me gêne sur cet album est sa couverture, certes sympathique, mais générée par une IA, or je déteste profondément les IA en ce que - dépourvues d’intelligence créatrice - elles ne font que piller le capital des artistes qui les nourrissent contre leur gré. L’IA, en plus d’être un gouffre énergétique est ni plus ni moins que le vol organisé des vrais artistes, graphistes, plasticiens, photographes. J’en ai parlé à Karim qui m’a fait cette confidence :
« Notre batteur avait lu un article sur …Biiiiiip… avant que le phénomène n'explose médiatiquement. Nous avons travaillé avec et sommes arrivés à un résultat qui nous convenait très bien. Nous n'avions, naïvement, aucune idée des polémiques qui allaient naître de ce sujet quelques semaines après. Les contraintes de production d'un disque physique étant ce qu'elles sont, il ne nous était plus possible de refaire un artwork complet avant la sortie de l'EP.
Si c'était à refaire, bien évidemment nous n'utiliserions aucune image générée par IA, et nous refusons désormais de les utiliser avec INWARD. »

Bien sage !

***


INWARD est composé de :
- Laurent, batterie ;
- Thomas, guitare ;
- Void, chant ;
- Karim, basse ;
- Johan, guitare.

***


Discographie
- Dimlight (2021, EP 3 titres)
- Chaos ≒ Despair (2022, EP 2 titres)
- The Withering (2023, EP 5 titres)

***


Extrait de The Withering :
- Wither : Cliquez ici !
- Blackout : Cliquez ici !


COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
BAND OF SPICE
Shadows remain
BLOODBOUND
Stormborn
HELLRYDER
The devil is a gambler
BORDURE
Nevroses
ALTA RAY
Ice fields
Chroniques du même auteur
RAVENSTINE
Ravenstine
WITCHTHROAT SERPENT
Trove of oddities at the devil's driveway
KING FATHER BABOON
Planting gallows
KOMODRAG & THE MOUNODOR
Green fields of armorica
PRAYING MANTIS
Katharsis
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /