Français  
Accueil    Association    Liens    Livre d'or    Contacts 
Login: Passe:
 
S'inscrire gratuitement
Votre panier est vide
0 article
Valider votre panier
Chronique
TROPIC SANTOS - Caccia grossa

Style : Dark / Gothic / Doom / Stoner
Support :  MP3 - Année : 2024
Provenance du disque : Reçu du label
6titre(s) - 32minute(s)

Site(s) Internet : 
TROPIC SANTOS FACEBOOK
TROPIC SANTOS INSTAGRAM
TROPIC SANTOS BANDCAMP

Label(s) :
Argonauta
 (15/20)

Auteur : Alain
Date de publication : 20/01/2024
Stoner instrumental diversifié
N’allez pas vous imaginez un groupe sud ou central-américain, le trio TROPIC SANTOS ayant vu le jour dans la capitale du nord de l’Italie : Milan. Peut-être pour échapper à la densité urbaine et industrielle de la seconde métropole d’Italie, TROPIC SANTOS inscrit son Stoner dans une démarche 100% instrumentale, profondément psychédélique, adossée à une rythmique fortement groovy (lignes de basse épaisses et grondantes versus un jeu de batterie alerte, tendu et sec). Ces rythmiques se font tour à tour spongieuses, férocement tranchantes, groovy ou impérieusement massives et puissantes. Sur une treille aussi dense et versatile à la fois, la guitare peut s’en donner à cœur joie, alternant riffs charbonneux, funky ou dissonants, vrilles psychédéliques, brèves incises solo… un vrai festival.

De même les ambiances s’avèrent plutôt variées, allant du Stoner mid-tempo traditionnel (Dead Tropic), Doom rampant (le début de Mystic Liver), groove positif (No Amico), furieux assaut Grunge (Jaguar Mamas, ravageur)… En clôture de ce court album (à peine plus d’une demi-heure), le sixième morceau, Sacred Forces Saturation, installe d’emblée une ambiance sombre, lourde, menaçante, qui va progressivement en se densifiant pour dériver vers une rythmique appuyée et hypnotique, avec même une accélération relative ; il y a du BLACK SABBATH et du DANZIG dans l’atmosphère !

Après avoir craint de devoir subir un énième album de Stoner singeant à l’identique les recettes fondamentales du genre, on se surprend à apprécier la maîtrise dans la diversité des territoires explorés par le trio, quand bien même la coloration générale demeure globalement Stoner. Pas révolutionnaire mais fort agréable.

Vidéos de Jaguar Mamas cliquez ici et de Convoy cliquez ici
COMMENTAIRES DES LECTEURS Vos commentaires, vos remarques, vos impressions sur la chronique et sur l'album
Pour pouvoir écrire un commentaire, il faut être inscrit en tant que membre et s'être identifié (Gratuit) Devenir membre de METAL INTEGRAL
Personne n'a encore commenté cette chronique.
 Actions possibles sur la chronique
Enregistrer la chronique au format .PDF
Afficher la version imprimable de la chronique
Envoyer la chronique par email
Ecrire un commentaire
Poser une question sur la chronique
Signaler une erreur
Chroniques du même style
ORODRUIN
Ruins of eternity
½ SOUTHERN NORTH
Narrations of a fallen soul
MNRVA
Black sky
MISSINGMILE
The blackship
PEOPLE OF THE BLACK CIRCLE
People of the black circle
Chroniques du même auteur
MAUSOLEUM GATE
Into a dark divinity
URIAH HEEP
Outsider
HELEVORN
Aamamata
OLD MAN WIZARD
Blame it all on sorcery
MANILLA ROAD
Mysterium
© www.metal-integral.com v2.5 / Planète Music Association (loi 1901) /